1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les diplomates à la manœuvre

La mission d'observateurs de l'ONU en Syrie intéresse les journaux allemands de ce lundi. On trouve égalements plusieurs commentaires consacrés à la reprise des négociations autour du progamme nucléaire iranien.

Bachar Jaafari, le représentant syrien auprès des Nations unies, à New York le 13 avril

Bachar Jaafari, le représentant syrien auprès des Nations unies, à New York le 13 avril

« Premier succès pour Kofi Annan », titre die tageszeitung. Avec sa diplomatie prudente, intelligente, l'ancien secrétaire général des Nations unies a réussi ce que personne n'avait su faire jusque-là : il a amené tous les acteurs internationaux à soutenir son initiative, y compris les alliés de la Syrie que sont la Russie et la Chine. L'envoi des observateurs de l'ONU est une étape importante, poursuit le journal. Ils seront plus expérimentés et mieux préparés que l'équipe de la Ligue arabe qui, en début d'année, n'a réussi qu'à se ridiculiser.

Kofi Annan s'est récemment rendu à Téhéran pour évoquer la crise syrienne

Kofi Annan s'est récemment rendu à Téhéran pour évoquer la crise syrienne

La Süddeutsche Zeitung revient sur la réunion d'Istanbul, samedi, consacrée au programme nucléaire iranien. C'est un début : après dix heures de négociations, l'Iran et le groupe 5+1 se sont accordés sur le fait qu'ils souhaitent continuer à discuter. La prochaine réunion aura lieu à Bagdad, mais l'optimisme reste faible. Il va falloir faire preuve de beaucoup de créativité diplomatique pour parvenir à effacer les points de désaccord.

Certes, l'Iran est dans une position plus faible qu'il y a un an et demi, en raison de sanctions renforcées et de la situation en Syrie. Et le négociateur iranien, Said Jalili, agit cette fois en tant que représentant du Guide suprême Ali Khamenei, qui a le dernier mot, en Iran, lorsqu'il s'agit de décisions importantes. Mais quant à savoir s'il est prêt à autre chose qu'à des concessions tactiques, cela on ne le verra qu'à Bagdad.

Les négociations sur le programme nucléaire iranien sont-elles relancées ?

Les négociations sur le programme nucléaire iranien sont-elles relancées ?

L'Iran impose son tempo, observe la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Et les gouvernements occidentaux tentent quant à eux de garder les yeux sur plusieurs pendules à la fois : quand l'Iran décidera-t-il vraiment de construire sa bombe ? Quand Israël va-t-il considérer qu'une intervention militaire est le moindre des maux ? Mais aussi : quand l'heure du retrait sera-t-elle venue pour Ali Khamenei ?

Le leader spirituel iranien, âgé de 72 ans, a fait écraser la "révolution verte" en 2009. Mais aujourd'hui, les exemples venus des pays arabes voisins lui rappellent que son temps au pouvoir ne durera pas nécessairement aussi longtemps que son espérance de vie. À Istanbul, le groupe des six a dit son espoir de voir des progrès concrets, mais en Occident, personne ne s'imagine pouvoir un jour conclure, avec Khamenei, un accord qui refermerait les blessures de 33 années de révolution islamique.

Auteur : Sébastien Martineau
Édition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !