1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Les dessous de la construction du mur de Berlin

A l'occasion des 25 ans de la chute du mur de Berlin, nous vous proposons de revenir cette semaine sur cet événement qui a changé le cours de l'histoire allemande mais aussi, en partie, la face du monde.

Écouter l'audio 02:13

Le 12 août 1961, Walter Ulbricht ordonne la construction du mur de Berlin.

Le 9 novembre 1989 tombait le mur de Berlin. C’était il y a 25 ans. Le "mur de la honte", tel qu’il était surnommé par les Allemands de l’Ouest à l’époque, ou "mur de protection anti-fasciste", selon la propagande Est-allemande, coupait en deux la ville de Berlin. Construit en 1961, il restera debout pendant 28 ans.

Mais qui a décidé d'ériger ce mur et pour quelles raisons ? Pour le comprendre, il faut remonter à 1945. A la fin de la seconde guerre mondiale, les Alliés s’accordent pour diviser l’Allemagne en quatre zones. L’ancienne capitale du Reich, Berlin, est elle aussi divisée. Berlin Ouest est occupée par les Américains, les Britanniques et les Français. Alors que Berlin Est est sous l’autorité de l’URSS.

Le Mur de Berlin est tombé le 9 novembre 1989

Le Mur de Berlin est tombé le 9 novembre 1989

Empêcher les départs clandestins

Très vite, de plus en plus d’Allemands de l’Est en quête de liberté vont rejoindre l’Ouest de l’Allemagne. Beaucoup passent par Berlin, car la frontière urbaine est difficilement contrôlable, contrairement aux zones rurales déjà très surveillées. Entre 1949 et 1961, environ trois millions de personnes fuient le régime communiste de la RDA pour se réfugier à l’ouest, privant ainsi l’Allemagne de l’est d’une main d’œuvre indispensable à son économie.

Alors au printemps 1961, les rumeurs s’amplifient sur l'intention de la RDA de verrouiller la frontière berlinoise. Pourtant, le 15 juin de la même année, Walter Ulbricht, alors dirigeant de la RDA, prononce cette phrase devenue célèbre : "niemand hat die Ansicht, eine Mauer zu errichten." Personne n’a l’intention de construire un mur, affirme Walter Ulbricht.

Un important dispositif de sécurité

Deux mois après, le 12 août 1961, Walter Ulbricht ordonne la construction du mur de Berlin. En une nuit, 14 500 militaires soviétiques bloquent les rues et les voies ferrées. Tous les moyens de transports entre les deux parties de la ville sont interrompus. Des barbelés sont installés, très vite complétés par un mur de béton et un important dispositif de sécurité, avec alarmes, miradors et gardiens. Le mur mesure 155 km de long et entoure complètement la partie ouest de Berlin.

Le 18 août, le chancelier de l’Allemagne de l’ouest, Konrad Adenauer, s’adresse au Parlement et condamne la construction du mur. "Le gouvernement russe et le peuple russe ne devraient pas prêter main forte à ce qu’une partie d'un grand pays voisin soit transformée, contre la volonté de ses habitants, en un camp de concentration."

Pour Konrad Adenauer, le mur de Berlin montre l’échec du régime soviétique qui n’a pas le soutien des Allemands de l’est. Et il termine son discours en s’adressant à eux : "un jour, croyez-moi, vous serez unis à nous dans la liberté".

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter la version audio !

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet