1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les dérives verbales de Gaston Sindimwo se multiplient au Burundi

Au Burundi, un officier issu des ex-rebelles hutu a été tué il y'a deux jours par des hommes en armes à Bujumbura. Par ailleurs, l'hostilité de dignitaires du régime envers certains étrangers vivant sur le sol burundais.

Écouter l'audio 03:25

« Ce Monsieur a déclaré récemment que Pierre Nkurunziza est un roi, et qu’il fallait se soumettre à lui ou s’exiler » (Vital Nshimirimana)

En effet, le premier vice-président chargé des questions politiques, sécuritaires et administratives du Burundi a mis en garde l récemment les ressortissants étrangers des pays qui ont suspendu leur aide au pays. Il leur a demandé de faire un choix entre regagner leurs pays d'origine ou demander un visa touristique. Gaston SindimwoIl s'exprimait récemment à Bujumbura en Kirundi, la langue parlée au Burundi en ces termes lors de travaux dit « communautaires ».

"Il y a ceux qui nous ont récemment pris des sanctions et suspendu la coopération avec notre pays. Depuis, ils sont restés ici, ils ont fermé leurs bureaux et ils passent tout le temps à circuler en ville. Ça signifie qu’ils n’ont rien à faire ici. Qu’ils rentrent car ils ont suspendu la coopération avec notre pays. S’ils restent, c’est qu’ils ont décidé d’accomplir leur mission. Nous le leur disons, qu’ils cherchent le visa de tourisme et le fassent officiellement mais pas autre chose."

De tels propos ne surprennent pas les opposants au régime burundais. Surtout que Gaston Sindimwo n'en est pas à sa première sortie controversée, comme nous l'a confirmé d'ailleurs Vital Nshimirimana, le délégué général du FORSC, le Forum pour le renforcement de la société civile, aujourd'hui en exil au Rwanda.

Pour en savoir plus sur ce dossier, vous pouvez cliquer sur l'audio ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !