1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les conséquences du retrait du Tchad en RCA

L'annonce officielle, jeudi, du retrait du contingent tchadien de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique, Misca, survient après la mort d'au moins 24 habitants de Bangui le week-end dernier.

Ces personnes ont été, semble-t-il, tuées par des soldats tchadiens. Et si de nombreuses voix se sont élevées pour exiger leur départ, selon certains experts, leur retrait va poser des difficultés à la force africaine.

Affrontements entre Chrétiens et Musulmans en Centrafrique.

Affrontements entre Chrétiens et Musulmans en Centrafrique.

Si le retrait des troupes tchadiennes se confirme et même s'il a lieu de façon progressive, comme le dit N'Djamena, cela va créer des difficultés, en ce qui concerne la protection des populations. Mais en attendant que les autorités politiques fournissent plus de détails sur les modalités de ce retrait, Michel Lutouboue, expert au Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité basé en Belgique, affirme que le contingent de 6 000 soldats de la Misca avait déjà du mal jusque là à sécuriser le territoire centrafricain :

« Les forces internationales présentes en Centrafrique sont en sous-effectifs. On estime qu'il faudrait entre 10 000 et 12 000 personnes pour stabiliser la situation. »

Militaires tchadiens.

Militaires tchadiens.

Que ce soit à Bangui ou à N'Djamena, les populations se disent ravies. Les uns continuent néanmoins d'accuser les autres d'être à l'origine des crimes et autres violences subis et vice-versa. Mais quand se fera effectivement le retrait des soldats tchadiens ? Michel Lutouboue donne son point de vue :

« Je ne suis pas dans le secret des dieux. Mais vous avez entendu dans le communiqué publié par le Tchad que les modalités du retrait sont à discuter avec les autorités centrafricaines. »

Le retrait tchadien intervient également à un moment où les Français opèrent un nouveau déploiement. Des soldats sont envoyés depuis cette semaine dans le nord et l'est du pays.

Ecoutez ci-dessous l'interview du général Martin Tumenta, commandant de la Misca, qui donne des précisions sur l’impact d’un probable retrait du Tchad et qui revient d'abord sur la tuerie de Bangui.

Écouter l'audio 01:54

« Si nous avons de la chance, les effectifs vont être augmentés »

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !