1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les Chrétiens d'Irak vont-ils partir?

Après l'attaque meurtrière de de la cathédrale syriaque catholique, revendiquée par la branche irakienne d'Al-Qaida, les Chrétiens d'Irak se sentent menacés. Va-t-on assister à un exode de cette minorité?

Iraqi security forces stand guard outside the Syrian Catholic Church, in Baghdad, Iraq, Monday Nov. 1, 2010. Islamic militants held around 120 Iraqi Christians hostage for nearly four hours in a church Sunday before security forces stormed the building and freed them, ending a standoff that left dozens of people dead, U.S. and Iraqi officials said. (AP Photo/Khalid Mohammed)

Les forces de sécurité irakienne devant l'Eglise catholique syriaque de Bagdad

Les motifs de cet attentat ne sont pas encore véritablement éclaircis mais les Chrétiens d'Irak se sentent plus menacés que jamais. Le Kurdistan au nord du pays est la seule province où ils peuvent se sentir en sécurité. Personne ne sait d'ailleurs combien de Chrétiens vivent encore en Irak. Les estimations tournent autour d’un demi-million de personnes. Il y en avait le double sous le dictateur Saddam Hussein. Depuis de nombreux Chrétiens sont partis en exil, d'autres ont fui en Irak même, vers le nord par exemple.


Le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert, a d'ailleurs souligné la solidarité du gouvernement allemand avec ces Chrétiens: « Le gouvernement allemand est scandalisé et attristé, a-t-il déclaré, par la nouvelle attaque terroriste en Irak, qui a été visiblement revendiquée par Al Qaida. Que cette fois-ci une église catholique remplie de fidèles, de femmes et d’enfants, de religieuses et de prêtres soit devenue une cible, montre à quel point la vie des Chrétiens d’Irak est dangereuse. C’est pourquoi ce crime qui foule les valeurs humaines et, il faut le souligner, le respect de la religion est pour nous une nouvelle fois l’occasion d’exprimer notre solidarité aux Chrétiens du monde arabe. »

Toutes les minorités sont certes menacées en Irak, mais les Chrétiens le sont particulièrement.

Des Chrétiens en ligne de mire

Geiselnahme Kirche in Bagdad Irak

Des Irakiens fuient leur maison soufflée par une voiture piégée dans la prise d'otages de l'église de Bagdad


Dans la grille de lecture simpliste d’Al-Qaida, les Chrétiens d'Irak sont assimilés aux Américains. Même si ces derniers ne sont pas venus dans le pays pour défendre le christianisme. A cela s'ajoute que la situation instable du pays, toujours en attente de gouvernement, favorise la multiplication des attentats. Et les minorités comme les Chrétiens en sont les victimes. Or, la plupart de ces assassinats restent impunis. Alors jusqu'ici les responsables chrétiens ont mis en garde contre l'exode, mais ce massacre pourrait bien marquer une césure et provoquer le départ des Chrétiens d'Irak. La France a en tous cas promis de recueillir 150 personnes, en priorité des personnes blessées dans l'attentat et leur famille.

Auteur: Elisabeth Cadot

Edition: Jean-Michel Bos

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !