1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les chômeurs contre la terreur

Suite aux attentats manqués dans des trains en Allemagne, le débat ne désenfle pas à Berlin sur les mesures de sécurité à mettre en place. Wolgang Tiefensee, Ministre SPD au transport a provoqué un tollé en proposant de mobiliser des chômeurs de longue durée pour assurer une surveillance anti-terroriste dans les gares et les bus. Un projet qui suscite la critique même au sein de son parti. La presse allemande aujourd’hui n’est pas en reste.

Les forces de sécurité, selon Wolgang Tiefensee devraient recevoir le soutien de chômeurs de longue durée dans leur combat contre le terrorisme...

Les forces de sécurité, selon Wolgang Tiefensee devraient recevoir le soutien de chômeurs de longue durée dans leur combat contre le terrorisme...

L’Allemagne a environ cinq millions de chômeurs. Dommage qu’il n’y en ait pas dix, se gausse la Tageszeitung de Berlin. Plus on en a, mieux la République se porte, car les oisifs de longue durée sont parfaits pour résoudre chaque problème social aussi compliqué soit-il ! Qu’il s’agisse de s’occuper de millions de personnes âgées délaissées, d’enseigner l’allemand à des enfants d’immigrés ou de répondre au danger terroriste. Pas de soucis chers citoyens actifs: les abonnés de Hartz VI se chargent de tout avec leurs jobs super dotés à un euro! Plus sérieusement le quotidien fait ensuite remarqué que toute activités donnant aux chômeurs un sentiment d’espoir et d’intégration est positif mais protéger la population contre la terreur islamiste n’en fait pas partie; c’est l’affaire de spécialiste hautement professionnels.

Plus les réelles chances d’emplois pour les chômeurs touchant les allocations Hartz VI s’amenuisent, et plus fantaisistes deviennent les idées des politiciens pour les occuper, déplore La Mitteldeutsche Zeitung de Halle. Qu’on s’imagine ne serait-ce que la tournée nocturne d’une employée de bureau au chômage contre des néonazis enragés ou des adolescents alcoolisés dans les trains de banlieue!

Dans un climat de peur, avance la Handelsblatt de Düsseldorf, le sens des mesures à prendre est pourtant encore moins remis en question. En connaissance de cause, prône le journal, et avec compréhension pour le désir de sécurité accrue, il est indiqué de considérer le débat avec beaucoup de suspicion, d’autant plus en ces temps de grande coalition. Car les deux partis populaires ont déjà démontré par le passé, leur propension à régler les problèmes en invoquant l’état tout-puissant.

Peut-être faut-il se montrer reconnaissant envers Wolfgang Tiefensee, ironise enfin la Frankfurter Rundschau, selon laquelle le ministre a clairement montré l’absurdité que finit par revêtir le débat sécuritaire. De telles propositions discréditent une discussion qui abrite moins de divergences que certains politiciens font croire. Il existe en effet un large consensus, affirme le journal. Et cela vaut surtout pour les exigences prioritaires comme le renfort de la surveillance vidéo ou la mise en place d’une banque de donnée anti-terroriste. Tout le monde veut les réaliser, reste à savoir comment.

  • Date 28.08.2006
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6yd
  • Date 28.08.2006
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6yd
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !