1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Les centrales nucléaires allemandes et la sécurité

Après un incident dans la centrale nucléaire de Forsmark, en Suède, la semaine dernière, le ministère allemand de l'Environnement a décidé de vérifier si un tel incident pourrait aussi se produire dans une centrale nucléaire allemande.

Centrale nucléaire de Forsmark

Centrale nucléaire de Forsmark

- Dans la centrale suédoise, une pièce, peu importante en soi, avait provoqué un court-circuit qui avait paralysé tous les systèmes de sécurité et neutralisé les installations de contrôle et de surveillance du réacteur. Ce n’est qu’au bout de 20 minutes que des générateurs de secours fonctionnant au fioul ont pu être démarrés. La pièce défectueuse, qui équipe un système de secours, a été fournie par la société allemande AEG, filiale du groupe suédois Electrolux. A-t-on frôlé la catastrophe nucléaire ? Les avis sont partagés parmi les experts, mais le gouvernement allemand a tiré de premières conséquences de l’incident de Forsmark. Le ministre fédéral de l'Environnement, Sigmar Gabriel a exigé un examen approfondi des dispositifs de sécurité et de la gestion des centrales allemandes. Et ce ne sont pas les sociétés gérant ces centrales, mais les autorités adéquates des différents Länder dans les ministères régionaux de l'Environnement qui ont été chargés de procéder à ces contrôles détaillés des techniques de sécurité des réacteurs nucléaires...

Selon les écologistes allemands, on aurait frôlé à Forsmark une catastrophe nucléaire similaire à celle de Tchernobyl. . "A sept minutes près, on est passé tout près d'une énorme catastrophe qui aurait contaminé la majeure partie de la Scandinavie et qui aurait également fortement touché l'Allemagne", s'est ainsi emportée Bärbel Höhn, la vice-présidente du groupe Vert au Bundestag.

Selon l’expert pour la sécurité des réacteurs du Ministère allemand de l’Environnement, Wolfgang Renneberg : « il s’agit pour nous de prouver que la sécurité des centrales nucléaires est sans faille. Cela ne servirait à rien d’examiner les rapports des sociétés nucléaires superficiellement pour déclarer ensuite : tout a bien fonctionné. Non, nous voulons des preuves détaillées, des inspections sur place, et une analyse approfondie des documents relatant le fonctionnement quotidien de ces centrales… Les premières vérifications ne permettent pas de conclure qu’un tel incident puisse se produire en Allemagne a déclaré ce responsable du ministère allemand de l’Environnement. Selon les rapports des ministères régionaux de l’Environnement présentés à Berlin mardi, la défaillance de Forsmark ne pourrait pas se reproduire dans les centrales allemandes. Si les contrôles de sécurité avaient dû révéler la moindre faille, la moindre éventualité d’une défaillance technique semblable à celle de Forsmark, alors leur fermeture aurait été ordonnée jusqu’à ce que le problème ait été résolu...

En Suède, les experts n’ont pas encore conclu leur enquête. Aussi, les centrales nucléaires suédoises , elles, ne tournent actuellement qu' au ralenti. La moitié des réacteurs sont provisoirement à l'arrêt. Le gouvernement à Stockholm attend encore les conclusions détaillées de l’ enquête sur l'incident de Forsmark, classé au niveau deux sur une échelle allant de zéro à sept par l'autorité de l'énergie nucléaire suédoise…

  • Date 08.08.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C767
  • Date 08.08.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C767