Les Belges réclament un gouvernement | Vu d′Allemagne | DW | 24.01.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les Belges réclament un gouvernement

Les manifestations en Belgique contre la crise politique intéressent la presse allemande, de même que l'annonce du ministre de la Défense de vouloir enquêter sur d’éventuels abus dans l’armée allemande.

default

30 000 personnes ont manifesté dimanche à Bruxelles

Pour une fois, les gens ne sont pas descendus dans la rue pour réclamer le départ de l'équipe dirigeante, écrit la Süddeutsche Zeitung. Au contraire, les Belges veulent enfin avoir un gouvernement. Ils réclament des politiques responsables, qui parlent toutes les langues du pays et qui soient capables de travailler en équipe. Les élus belges n'ont toujours pas mis en place de coalition depuis les élections. Les citoyens se demandent donc à quoi cela sert d'aller voter. Mais l'autre message lancé par les manifestants, c'est que, contrairement à ce que laisse entendre la classe politique belge, les Wallons et les Flamands ne veulent pas être séparés.

Guttenberg / Verteidigungsminister / Gorch Fock

Karl-Theodor zu Guttenberg est sous les feux de la critiques suite à des incidents au sein de l'armée.

Le ministre de la Défense ouvre une enquête sur les « rituels suspects » au sein de la Bundeswehr, lit-on en Une de la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Jeudi, une équipe d'enquêteurs de l'armée allemande doit arriver en Argentine, où est ancré le navire « Gorsch Fock ». Ils sont chargés d'éclaircir les circonstances de la mort d'une élève de la marine en novembre 2010.

Pour la Frankfurter Rundschau, Karl-Theodor zu Guttenberg utilise la bonne stratégie : il ne se contente pas de limoger le capitaine du navire, mais ordonne une enquête sur les abus au sein de l'armée dans son ensemble. Le ministre de la Défense a visiblement compris que quelque chose ne fonctionnait pas au sein de la Bundeswehr et le fait qu'il soit enfin prêt à s'attaquer aux causes complexes du problème est un signe d'espoir.

Gorch Fock / Segelschulschiff / Bundesmarine

En 2010, une cadette était tombée d'un mât et décédée sur le « Gorsch Fock »

La Tageszeitung voit les choses différemment : Karl Theodor zu Guttenberg n'a décidé de limoger le capitaine du « Gorsch Fock » qu'après avoir été informé que le journal populaire « Bild » allait faire sa Une sur cette affaire. Une fois de plus, le ministre était mal informé sur l'incident, il n'a réagi que sous la pression des médias et un coupable a été suspendu pour sauver l'image de l'homme politique. On peut se demander ce que zu Guttenberg savait et à quel moment. Mais la question qu'il faut se poser, c'est surtout : à qui le ministre doit-il rendre des comptes : au parlement ou à la Bild-Zeitung ?

Auteur : Aude Gensbittel
Edition : Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !