1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les Belges dans la rue

Un pays sans gouvernement depuis sept mois, c'est un record en Europe. La Belgique s'enlise dans une crise interminable. Mais, Wallons et Flamands ont organisé ensemble une "marche de la honte" en signe de protestation.

epa02545356 Thousands of Belgian citizens take part in the Shame rally calling for the establishment of a government more than 200 days after elections in Brussels Belgium, 23 January 2011. EPA/OLIVIER HOSLET +++(c) dpa - Bildfunk+++

Des milliers de personnes dans la rue à Bruxelles pour une "manifestation de la honte".

Brüssel Demonstration

Une femme propose sur une pancarte aux couleurs du drapeau belge, "la meilleure recette".

La revendication est claire: un gouvernement, et vite. C'est un véritable ras-le bol qui s'est exprimé hier dans les rues de Bruxelles. Car la Belgique est depuis les élections du 13 juin dernier sans gouvernement, faute d'entente entre les socialistes francophones et les nationalistes Flamands. Vous l'avez dit, c'est un record en Europe, et met la Belgique quasiment au même rang que l'Irak qui détient le record du monde!Une marche de la honte, donc, en écho à la marche de protestation contre le pédophile Dutroux en 1996. L'appel a été lancé par cinq jeunes de Flandres et de Bruxelles, via les réseaux sociaux d'internet. La marche s'est déroulée dans une atmosphère plutôt bon enfant et a rassemblé plus de 30 000 personnes, Wallons et Flamands. Sur certaines banderoles on pouvait lire : "Se diviser? Pas en notre nom". Un mot d'ordre lancé par des artistes et des intellectuels Flamands deux jours auparavant. Des artistes qui n'ont pas hésité à dénoncer la ligne jusqu'au boutiste du principal parti flamand, la Nouvelle alliance Flamande, qu'ils accusent d'être en grande partie, à l'origine du blocage politique national.

Moules et frites

People march with Belgian flags, during a rally in Brussels, Sunday Jan. 23, 2011. Tens of thousands of protesters marched in the Belgian capital Sunday in support of national unity and to demand that the rival political groups finally form a coalition after seven months without a government. (Foto:Yves Logghe/AP/dapd)

Un succès "inespéré" pour cette marche lancée par des jeunes sur internet.

Sur le ton de l'humour le célèbre dessinateur Philippe Geluck appelait, lui, à une "révolution des moules et des frites" le plat national belge, sur le modéle de la révolution de jasmin tunisienne. Autre slogan : "Une barbe pour la Belgique", en écho à l'acteur belge Benoît Poelvoorde qui a lancé un appel à ne plus se raser jusqu'au dénouement de la crise. Plus sérieusement, cette mobilisation montre que les Belges ont compris les enjeux : crise interminable et risque d'éclatement de la Belgique sont une menace pour l'économie du pays, comme le constatait un des participants à la manifestation, au micro de nos confrères d'Euronews: " On en souffre beaucoup.Le classement de la dette de la Belgique a été rabaissée à cause de l'image du pays et de son manque de gouvernement".Inquiétude des marchés, exaspération d'une partie de la population - Flamands et Wallons confondus ... les responsables politiques sont au pied du mur...

Auteur: Elisabeth Cadot
Edition: Marie-ange Pieorron

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !