1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les attentats d'Al-Khobar vus par la presse allemande

C'est la prise d'otages sanglante de ce week-end à Al-Khobar en Arabie Saoudite qui fait les gros titres des journaux allemands. Les ravisseurs, des activistes islamistes apparemment liés à Al-Qaida, ont exécuté 22 de leurs otages, des étrangers employés d'une entreprise pétrolière, avant l'intervention des forces de l'ordres. Pour les éditorialistes de la presse allemande, l'Arabie Saoudite a une part de responsabilité dans cet incident.

Forces spéciales saoudiennes

Forces spéciales saoudiennes

Pour la Frankfurter Rundschau , la maison princière saoudienne est en partie responsables des attaques. Si l'on essaie de comprendre le bain de sang d'Al-Khobar, on se heurte vite à une force des choses qui n'est pas moins effrayante que le massacre lui-même, écrit le journal de Francfort. Pour s'assurer de la domination sur le pétrole et sur le peuple, les dirigeants saoudiens abusent de l'islam depuis des années: d'une part pour justifier les méthodes brutales de leur dictature, d'autre part pour calmer la population.

Pour la Süddeutsche Zeitung , la série d'attentats et d'arrestations dans le royaume révèle ce que les observateurs sceptiques craignaient depuis longtemps: le règne d'un souverain de 84 ans, d'un régent de 81 ans et d'un millier de princes est bâtie sur du sable. Il est vrai que ce règne ne s'écroulera pas du jour au lendemain, écrit le journal de Munich. D'autant plus qu'une rupture totale entre les Etats-Unis et les Saoudiens serait difficile: les intérêts de l'administration Bush et ceux de la ploutocratie saoudienne sont liés de façon bien trop étroite. Cependant, conclut le journal, l'ancienne formule américaine "protection de la monarchie contre pétrole à bas prix" ne fonctionnera pas éternellement en Arabie Saoudite... d'ailleurs elle est déjà ébranlée par le terrorisme.

Pour le journal die Welt , depuis plusieurs années déjà, on a pu observer comment l'Arabie Saoudite, autrefois havre de paix pour Al-Qaida, s'est transformée en foyer de troubles. Le but de Ben Laden est de libérer le pays de princes qu'il juge corrompus pour le mettre dans les mains d'islamistes. Un chemin qui mène à la mort et au terrorisme, selon le quotidien de Berlin.

L'Arabie Saoudite, considérée comme le berceau du terrorisme d'Al-Qaida, traverse une passe difficile, écrit la Neue Presse . Pendant des années a régné une morale ambiguë: d'un côté on soutenait les terroristes, de l'autre on tendait la main à l'Occident. C'est seulement depuis la pression exercée par les Américains avec leur campagne contre le terrorisme international que la maison princière a fini par adopter une position claire vis-à-vis des terroristes islamistes, poursuit le journal de Hanovre. Une position à laquelle Ben Laden a répondu à coups d'attentats lors des derniers mois.

  • Date 01.06.2004
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hh
  • Date 01.06.2004
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hh
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !