1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Archives

Les armes continuent de parler

A peine a-t-elle été obtenue que la trêve de 72 heures entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas a volé en éclat. Dans ce contexte, les négociations prévues samedi au Caire paraissent menacées.

Écouter l'audio 01:53

« Officiellement, les combattants palestiniens parlent d'une seule voix » (Fayçal Cherif)

Nouvel échec au Proche-Orient avec un cessez-le-feu prévu pour tenir 3 jours et qui n'a finalement duré que quelques heures. S'appuyant sur des informations israéliennes faisant état de la mort de deux soldats et de la capture probable d'un officier, la Maison Blanche a dénoncé une violation "barbare" de la trêve par le Hamas. Le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza et l'Etat hébreu se sont quant à eux renvoyé la responsabilité de ce nouvel échec - c'était pourtant le premier cessez-le-feu de plus de quelques heures accepté par les deux camps depuis le début des hostilités le 8 juillet.

Des négociations sont par ailleurs censées s'engager au Caire pour obtenir une solution à plus long terme. Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a assuré qu'une délégation palestinienne, incluant le Hamas, se rendrait demain dans la capitale égyptienne, "quelles que soient les circonstances".

Si l'Autorité palestinienne a confirmée sa présence, on ne sait toujours pas si Tel-Aviv va envoyer une délégation. Dans ce contexte tendu, la rencontre du Caire a-t-elle une chance d'aboutir ? C'est la question qu'Eric Topona a posé à Fayçal Cherif, spécialiste des questions internationales et du Maghreb.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet