1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les Allemands se radicalisent de plus en plus

Régulièrement, l'Université de Leipzig, étudie les tendances d'extrême droite et anti-démocratiques au sein de la population allemande. La société allemande se polariserait de plus en plus.

Écouter l'audio 02:01

"Ces milieux antidémocratiques qui ont des positions autoritaires et extrémistes sont en fait plus petits qu'avant mais ils font de plus en plus de bruit. Ils sont devenus plus radicaux, ils ont des positions plus fermes et les assument sans tabou."

On est bien loin des résultats de l'Index d'Amnesty International qui plaçait l'Allemagne en deuxième position des pays les plus accueillants pour les réfugiés. Dans cette étude-ci, 50% des Allemands trouvent qu'ils ne se sentent parfois plus dans leur pays à cause du grand nombre de musulmans.

Des réfugiés oui mais pas de musulmans

Pour Horst Kahrs de la Fondation Rosa Luxembourg, qui a cofinancé l'étude, ces deux résultats ne sont pas forcément contradictoires:

"Deux histoires se jouent en parallèle. D'un côté, on accepte de plus en plus que l'Allemagne devienne un pays d'accueil. De l'autre, on veut de plus en plus pouvoir contrôler quels réfugiés accueillir. Les gens disent OK, il faut peut-être accepter les réfugiés mais dans ce cas, nous ne voulons pas de musulmans."

Les personnes ont été interrogées en février/mars 2016, juste après les agressions sexuelles de Cologne, attribuées à des musulmans. Le terrorisme islamiste international et l'afflux de réfugiés musulmans en Allemagne ont probablement contribué à ternir l'image de l'islam. Pourtant, selon Horst Kahrs, la vraie raison n'est pas là. Ces résultats reflètent une peur du changement dans la société allemande.

Les extrêmistes allemands ont peur du changement

Les extrêmistes allemands ont peur du changement

De plus en plus d'Allemands seraient favorables à une dictature

La mondialisation, la modernisation rendent certaines personnes de plus en plus agressives et les radicalisent. Horst Kahrs.

"Ces milieux antidémocratiques qui ont des positions autoritaires et extrémistes sont en fait plus petits qu'avant mais ils font de plus en plus de bruit. Ils sont devenus plus radicaux, ils ont des positions plus fermes et les assument sans tabou. Aujourd'hui, ils manifestent ouvertement devant les centres d'accueil de réfugiés."

De plus en plus d'Allemands seraient par exemple favorable à une dictature d'extrême droite s'il en allait de l'intérêt du pays.

La société allemande est divisée en deux camps

Les groupes d'extrême droite sont de plus en plus agressifs et prêts à faire usage de la violence. Mais Horst Kahrs se veut rassurant, de l'autre côté, les défenseurs de la démocratie et de la tolérance sont eux aussi de plus en plus engagés. La société allemande est donc de plus en plus divisée en deux camps.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !