Les 50 ans de l′OPEP | International | DW | 14.09.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les 50 ans de l'OPEP

L'OPEP, l'organisation des pays exportateurs de pétrole, célébre les 50 ans de son existence. Retour sur cette organisation qui fait la pluie et le beau temps dans le monde du pétrole.

default

Le siège de l'OPEP à Vienne

Le pétrole est la ressource principale de l'Iran, l'Irak, le Koweit, l'Arabie Saoudite et le Venezuela, les 5 pays qui ont fondé l'OPEP en septembre 1960. Avec un but : briser la puissance des sociétés pétrolières occidentales. Depuis 50 ans, ce sont ces pays producteurs qui dictent les prix des barils de brut. Quitte à casser la concurrence - ce qui va à l'encontre d'un des principes fondamentaux de l'économie libérale de marché. Finalement, l'OPEP est un cartel qui fait la pluie et le beau temps sur le marché du pétrole.

Le choc pétrolier

C'est en 1973 que le monde prend conscience du réel pouvoir de l'OPEP. Nous sommes en pleine guerre du Kippour et l'organisation décide de boycotter les exportations de pétrole vers les Etats-Unis et l'Europe afin de contraindre l'armée israélienne à quitter les territoires palestiniens qu'elle occupe. La chaine de télévision NBC à l'époque:

"La guerre au Moyen-Orient a des répercussions dans le monde entier : les pays producteurs de pétrole du monde arabe viennent de décider d'utiliser le pétrole comme une arme politique."

Symbolbild Preis für Öl steigt auf neue Rekordhöhe

Résultat : les prix s'envolent, les pays occidentaux sont contraints d'obliger leurs citoyens à restreindre leur consommation d'essence. On assiste à la naissance des premiers dimanches sans automobiles. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. A de nombreuses autres reprises, l'instabilité des pays producteurs fait grimper les prix du brut.

Des besoins grandissants

Aujourd'hui, les 12 pays membres de l'OPEP extraient près de 40% du pétrole mondial. Et l'Agence internationale de l'énergie prévoit une dépendance croissante à l'égard de l'Organisation. Car même si les pays développés tentent de faire des économies d'énergie, d'autres comme les pays asiatiques en pleine croissance ont besoin de brut. C'est aussi le point de vue du ministre vénézuélien de l'énergie, Wilson Pastor-Morris :

"Nous sommes très satisfaits de l'évolution de notre organisation. Nous, les pays producteurs de pétrole, avons de très bons résultats, et nous espèrons que notre organisation vivra 50 ans encore!"

Ölproduktion in Angola

Production de pétrole en Angola

L ' OPEP a certes joué parfois des tours aux pays importateurs de pétrole. Mais elle a au moins permis à ses membres de montrer au monde entier leur souveraineté sur les matières premières de leur territoire. Et contraint les pays riches à réfléchir à d'autres solutions énergétiques... Car viendra un jour où le pétrole ne coulera plus à flots...

Auteur: Cécile Leclerc
Edition: Sandrine Blanchard 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !