1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les élections gambiennes très suivies en Casamance

Du fait de la proximité géographique et culturelle avec la Gambie, les Sénégalais du sud se passionnent pour la présidentielle gambienne.

Écouter l'audio 02:05

Homme fort et/ou dictateur, Yahya Jammeh?

Près de 890 000 Gambiens sont appelés ce jeudi aux urnes pour élire celui qui va présider aux destinés du pays dans les cinq prochaines années. Yaya Jammeh le président sortant à la tête du pays depuis 22 ans et candidat pour un cinquième mandat aura en face de lui Adama Barrow, investi par une coalition de sept partis et l’inconnu Mama Kandé. Cette élection est très suivie en Casamance voisine où le président Jammeh compte beaucoup de supporters.

Ecoutez les détails de Mamadou Alpha Diallo, notre correspondant dans la région en cliquant sur la photo ci-dessus.

Irama Djiba, supporter casamançais de Yahya Jammeh déclare : "Non seulement, je souhaite qu'il soit réélu, mais je pense que les Gambiens prendront leurs responsabilités et rééliront Jammeh. Tous ses opposants sont des marionnettes des Européens qui cherchent à imposer l'homosexualité, leur politique, et à spolier la Gambie. C'est comme avec Kadhafi, tout le monde criait que c'était un dictateur et puis on l'a tué et maintenant, c'est l'anarchie qui règne en Libye et c'est le regret total."


En revanche, certains Casamançais comme Thiat Diatta prient pour la défaite du président sortant de Gambie, qu'ils perçoivent comme un dictateur : "Les Gambiens sont très fatigués. C'est pour cela que je veux qu'il perde. Vous ne voyez pas ce qu'il fait chaque jour ? Il emprisonne les gens, il les tue. C'est pour cela que je veux qu'il perde."

Beaucoup de Casamançais, et notamment les Diolas, l’ethnie du président Jammeh qui  est lui-même originaire de cette région ne se limitent pas qu’à le supporter par le cœur, ils s’inscrivent par milliers sur les listes électorales en Gambie pour voter en sa faveur. L’opposition gambienne a dénoncé cela au cours de la campagne électorale.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.de ou laissez un message sur notre répondeur : +49-228-429 16 4948 !

Réagissez à l'actualité par SMS !