1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les élèves allemands savent mieux compter

À la une de la presse allemande aujourd'hui, l'étude PISA, l'enquête de l'OCDE qui vise à mesurer les performances des systèmes éducatifs dans le monde. Cette année, les écoliers allemands ont obtenu de bons résultats.

Cette année, les écoliers allemands ont obtenu de bons résultats à l'étude PISA

Cette année, les écoliers allemands ont obtenu de bons résultats à l'étude PISA

Assez bien, doit continuer, titre die tageszeitung. La dernière étude PISA, c'est un peu un cadeau de Noël avant l'heure pour les membres du ministère de l'Éducation, estime le quotidien. L'Allemagne a obtenu des résultats supérieurs à la moyenne dans les trois disciplines testées. Quelque chose a changé dans le pays au cours de ces douze dernières années. Même les injustices dans le système d'éducation allemand ne sont plus aussi marquées qu'avant.

Bon voire meilleur, mais pas encore au top, écrit la Süddeutsche Zeitung. Les élèves allemands savent mieux compter. En mathématiques, ils sont presque aussi bons que les enfants finlandais. Plus de 10 ans après la première étude PISA qui attribuait de mauvais résultats à l'Allemagne, les petits Allemands ont rattrapé leur retard, comparés au reste du monde. Mais leurs conditions de vie ne se sont pourtant pas améliorées, tempère le journal. Comme auparavant, de nombreuses familles sont menacées de pauvreté. Le quotidien rappelle également que l'Allemagne se trouve loin derrière la Chine ou la Malaisie, même si les enfants y sont sous pression.

Que les Asiatiques obtiennent de meilleurs résultats ne doit pas effrayer les parents allemands, juge de son côté la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Car pour arriver à de tels résultats, ils fournissent beaucoup plus d'efforts que les enfants allemands, précise le quotidien.

Un avis que partage également Die Welt. Devenir intelligent sous pression, titre le journal. Les élèves chinois reçoivent les meilleures notes au test PISA. Pekin mise ouvertement sur l'éducation pour contribuer à son essor économique. Mais cette offensive scolaire a aussi sa part d'ombre. Les enfants chinois sont formatés très tôt sur un modèle de compétition particulièrement dur. Devant l'entrée des établissements scolaires de certains quartiers riches de Pékin, on trouve des panneaux électroniques sur lequel est affiché en grand le nom du meilleur élève de toute l'école.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !