1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

L'engagement allemand au Mali

Les éditorialistes allemands évoquent les intentions du gouvernement allemand d'intensifier ses efforts dans ce pays, aussi bien sur le plan de l'aide au développement que sur le plan militaire et sécuritaire.

Le Mali est, à côté de la Syrie et de l'Irak, un pays qui est dans la ligne de mire du gouvernement allemand. Berlin veut y augmenter son aide au développement et son aide militaire, souligne Der Spiegel. Selon l'éditorialiste il s'agit, entre autres, pour l'Allemagne d'essayer de lutter contre les raisons économiques et sécuritaires de l‘émigration. Ainsi des coopérants et des soldats allemands doivent aider le Mali à devenir un Etat modèle en Afrique.

Soldaten der malischen Armee bei einer Übung

Soldats de l'armée malienne à l'entrainement

En janvier 2012, l'armée malienne s'était effondrée lors de l'offensive touareg dans le nord du pays à Gao, Timbouctou ou Kidal. En quelques semaines l'Etat s'était lui aussi effondré, rappelle l'éditorialiste, laissant la place à la terreur, à la faim et entraînant la fuite des populations.

Mali Bundeswehr in Koulikoro

Instructeur allemand et recrue malienne lors du dépistage de mines

Le Mali, l'un des pays les plus pauvres de la planète, était considéré jusqu'aux évènements de 2012 comme un modèle de démocratie en Afrique. Depuis la fin de l'époque coloniale, des milliards d'aide au développement ont été investis dans le pays, rappelle l'hebdomadaire. Les Allemands n'ont pas été les derniers à y œuvrer : ils ont construit des routes, des écoles et des systèmes d'irrigation. Pourquoi ces efforts n'ont-ils pas davantage profité au pays, pourquoi toutes ces actions n'ont-elles pas empêché l'effondrement ? Les réponses sont complexes, mais quoi qu'il en soit, Berlin n'a pas perdu l'espoir que l'aide au développement puisse apporter la paix et la stabilité au Mali, et qu'elle freine aussi l'exode de nombreux habitants.

Bundeswehr Mali Transall Flugzeug Flughafen Mopti

Avion allemand de transport de troupes de type Transall sur l'aéroport de Mopti

L'Allemagne participe depuis plusieurs mois déjà à la formation de militaires et de policiers maliens et dans les prochaines semaines, le Bundestag, la chambre basse du Parlement à Berlin doit voter sur l'envoi de soldats supplémentaires au Mali. Les islamistes dans le nord ne sont pas vaincus, souligne l'hebdomadaire. C'est la situation en novembre 2015 : qui veut amener la paix et le développement au Mali doit être prêt à prendre des risques.

L'Allemagne veut renforcer son aide militaire au Mali

C'est ce qu'a souligné ces derniers jours la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen. D'ores et déjà, le commandant en chef de la mission d'instruction militaire européenne est un Allemand, le premier général allemand en Afrique depuis le "Renard du désert", Erwin Rommel dans les années 1940. Le général Franz Xaver Pfrengle, chef de 600 instructeurs issus de 24 pays européens est en train d'essayer d'établir les effectifs réels de l'armée malienne. Une armée dont certains disent qu'elle compte 22.000 hommes, d'autres 30.000.

Deutsch-Französische Brigade - Spähpanzer Fennek

Engin blindé de reconnaissance "Fennek"

Le gouvernement allemand est notamment disposé à prendre la relève d'une unité néerlandaise stationnée dans le nord du Mali. Unité qui est chargée là-bas de contrôler le respect de l'armistice entre diverses milices touaregs. Berlin évoque actuellement le déploiement d'une compagnie d'éclairage renforcée, équipée de véhicules de reconnaissance de type "Fennek" et de drones de type "Luna" dans la ville de Gao.

Bundeswehr-Drohne Luna

Un drone de type "Luna"

C'est ce que rapporte la taz, die tageszeitung de Berlin , précisant que cette unité spéciale serait accompagnée d'une unité d'infanterie chargée de sa protection. Cette mission substantielle dans le cadre de la MINUSMA, la mission actuelle de l'ONU doit encore obtenir le mandat du Bundestag.

La ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen considère un tel engagement renforcé de l‘Allemagne dans le nord du Mali, comme un soutien à la France, alors que l'armée francaise, particulièrement engagée au Mali, doit actuellement aussi assurer des missions sécuritaires sur son propre sol.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !