L′embargo violé en Syrie par l′Allemagne? | International | DW | 05.09.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'embargo violé en Syrie par l'Allemagne?

La répression sanglante continue, en Syrie, sur fond de polémique, en Allemagne. Certains projets humanitaires financés par la République fédérale se poursuivraient sur le terrain, en dépit des sanctions internationales.

default

En Syrie, de nouvelles manifestations de l’opposition ont été brutalement réprimées, notamment dans la ville de Hama, dans le centre du pays. D’après des défenseurs des droits de l’Homme, une trentaine de véhicules des forces de sécurité et de l’armée auraient pénétré ce matin dans la ville, où des échanges de tirs ont été entendus. A Homs, deux personnes au moins ont été tuées par des soldats. Les forces de sécurité syriennes ont également lancé une nouvelle offensive près de la frontière turque, pour endiguer la fuite de civils vers le pays voisin. Au moins une personne a été tuée dans l'opération.

En tout, 2200 personnes au moins, des civils pour la plupart, ont été tuées dans la répression. Un bilan approximatif et provisoire établi par l’ONU, depuis le début de la protestation, à la mi-mars.

Syrien Unruhen

Sanctions européennes sur le pétrole

En réponse à cette brutalité du régime de Bachar el-Assad, l’Union européenne a décrété des sanctions. Un embargo est entré en vigueur samedi sur les importations, l’achat et le transport de produits pétroliers originaires de – ou ayant transité par – la Syrie. Avec pour objectif de faire pression sur les autorités syriennes pour arrêter le bain de sang et entamer des pourpalers avec l’opposition, des discussions tentées sans porter de fruits jusqu’à présent. Bruxelles envisage déjà un renforcement des sanctions, appuyée en cela par le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle.

Et l'Allemagne ?

Ce qui a lancé la polémique, c’est un article de la Süddeutsche Zeitung publié ce matin. Un article dans lequel le quotidien fait état de six projets d’aide au développement, soutenus par des fonds publics allemands, qui continuent en Syrie.

Une porte-parole du ministère de la coopération a confirmé la poursuite de ces projets, financés par Berlin à hauteur de 5,08 millions d’euros, mais qui resteraient des « exceptions ». La coopération bilatérale a été réduite de façon drastique depuis fin avril, avec notamment le retrait de tous les experts allemands présents dans le pays.

Dirk Niebel Pressekonferenz Potsdam

Dirk Niebel (FDP), ministre de la Coopération

Le parti écologiste allemand considère le maintien de quelques projets sur place comme une chose « extrêmement délicate ». L’opposition parlementaire réclame au gouvernement allemand de vérifier que cette aide ne peut pas passer pour un soutien voilé aux autorités de Damas, qui irait à l’encontre des sanctions européennes. La coalition au pouvoir à Berlin rétorque que ces projets seraient destinés essentiellement aux réfugiés palestiniens et irakiens sur le sol syrien, notamment pour leur assurer un accès à l’eau potable.

Des responsables du Comité international de la Croix rouge ont pu rendre visite à des prisonniers, en Syrie. Jakob Kellenberger, le président du CICR, qui a participé à cette visite de deux jours à Damas, a estimé dans un communiqué que cet accès à une prison de la capitale, permis par les autorités, constituait "un important progrès" pour les activités humanitaires de la Croix rouge en Syrie.

Pour en savoir davantage sur les relations entre la Turquie et la Syrie, écoutez ci-dessous l'analyse de Hamit Bozarslan, directeur de recherches au Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques de Paris. La tension est en effet montée entre les deux Etats voisins, qui entretenaient pourtant de bonnes relations auparavant. La Turquie ne s'est cependant pas associée aux sanctions internationales, et elle maintient certaines relations économiques et militaires avec la Syrie.

Auteur: Sandrine Blanchard.
Edition: Marie-Ange Pioerron

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !