L′Egypte à l′honneur au salon du tourisme de Berlin | Allemagne | DW | 08.03.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

L'Egypte à l'honneur au salon du tourisme de Berlin

Pour sa 46ème édition, le salon international du tourisme a choisi l'Egypte comme pays invité. Les autres pays africains ne sont pas en reste puisqu'ils représentent plus d'un quart des destinations exposées à Berlin.

Aux abords du Palais des Expositions mais également dans toute la ville y compris devant la célèbre Porte de Brandebourg, des croix Ankh ou croix de vie égyptiennes ont fait leur apparition ces derniers jours. Une invitation au voyage selon Hisham Zaazou, premier assistant du ministre égyptien du tourisme:
« Pour les Egyptiens de l'Antiquité, la croix Ankh est le symbole de la vie éternelle. Pour les premiers chrétiens, c'est devenu un symbole de la croix. A l'heure actuelle, on la retrouve dans des bijoux, ou dans des tatouages que se font faire les jeunes. Pour nous, ces différentes interprétations et utilisations représentent le mélange de tout ce que l'Egypte a à offrir aux touristes. »

L'Egypte, l'une des destinations préférées des Allemands

De par ses sites historiques et son climat, l'Egypte est le pays touristique par excellence. Un Egyptien sur sept vit d'ailleurs directement ou indirectement de ce secteur qui représente plus de 10% de l'économie nationale. Toutefois le mouvement de révolte qui a conduit l'an dernier à la chute du président Hosni Moubarak a eu de lourdes conséquences sur cette industrie, comme l'explique Hisham Zaazou:
« Comme chez la plupart de nos voisins, au mois de février, le nombre de touristes a chuté de 80%: les voyageurs ont annulé leurs réservations, et plusieurs pays ont déconseillé à leurs ressortissants de venir en Egypte. Toutefois, les sites de la Mer Morte et de la vallée du Nil n'ont pas été affectés par les évènements et ils ont continué leur business presque normalement. »

Messe InternationaleTourismusbörse ITB 2012 Berlin

180 pays et destinations représentés, plus de 10.000 exposants et 170 000 visiteurs attendus

L'Egypte qui reste une des destinations préférées des Allemands : en 2011, ils étaient plus de 900 000 à visiter le pays des pyramides, contre 1,3 million en moyenne.

En Tunisie, là ou a commencé le Printemps arabe, les mouvements de révolte ont créé un nouveau type de touristes d'après Kerima Nuira, chargée des relations publiques à l'Office National du Tourisme Tunisien à Francfort :
« Il y a des jeunes épris des mouvements historiques, des mouvements révolutionnaires, curieux des mutations qui se passent dans le monde et c'est à ce groupe cible que nous nous adressons aussi sans oublier bien sûr les familles, les enfants et les seniors qui nous connaissent déjà depuis longtemps. »

Pays subsahariens bien représentés

Pour le Mali, c'est un tout autre problème qui se pose : celui des enlèvements d'occidentaux dans le désert du Sahel qui a conduit de nombreux pays à interdire à leurs ressortissants de se rendre sur place. La réaction de Mamadou Koné, directeur de la promotion auprès de l'office malien du tourisme et de l'hôtellerie :
« Tout ça a eu une grande incidence sur le tourisme au Mali. Nous connaissons actuellement une activité vraiment morose mais nous sommes un peuple qui se bat bien. Nous allons nous battre pour qu'il n'y ait plus de problèmes à la saison touristique prochaine. Il y a le reste du pays qui est visitable et les gens ne s'aventurent pas jusqu'au nord mais la majeure partie du pays vers le sud vers l'ouest tout ça est visitable même maintenant. Il n'y a pas de problèmes de sécurité. On a l'impression que les gens ne peuvent pas venir à Bamako alors que tout est tranquille à Bamako, à Ségou, à Sikasso, à Kai, et parfaitement visitable ! »

Angola Rosa António Gomes Cruz ITB Berlin 2012

Les visiteurs peuvent admirer le stand de l'Angola jusqu'au 11 mars

Autre pays touristique en devenir, le Burundi. C'est Ange Noelle Muyubira, tour opérateur, qui s'occupe du stand :
« Le but de notre présence ici, c'est de montrer une autre image du Burundi parce que les gens ont tendance à garder le mauvais souvenir, mais nous voulons montrer que c'est un beau pays, avec des gens très hospitaliers, très chaleureux, et nous avons voulu amener une petite partie du Burundi ici à Berlin ! »

Et cette petite partie du Burundi est composée de plusieurs cases remplies de mobilier à base de peaux de vache, ainsi que des instruments de musique traditionnels sans oublier le coin gastronomique et ses spécialités culinaires, le tout dans des tons rouge, vert et blanc. L'an dernier, lors de la 45ème édition de l'ITB, le Burundi a été élu meilleur exposant africain du salon alors qu'il n'y avait plus participé depuis 20 ans. On souhaite donc le même succès aux deux revenants de cette année : le Tchad et la République Démocratique du Congo.

Auteur : Audrey Parmentier
Edition : Konstanze von Kotze

Liens

Audios et vidéos sur le sujet