1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Lech Kaczynski à Berlin

Au deuxième jour de sa visite officielle en Allemagne, visite consacrée notamment à la sécurité énergétique et à l'avenir du traité européen, le chef de l’état polonais, Lech Kaczynski, fait état d'une avancée dans les relations germano-polonaises. La « nouvelle étape » de ces relations, pour reprendre les termes de la chancelière allemande Angela Merkel, trouve aujourd’hui un large écho dans la presse allemande.

Vers un réchauffement des relations germano-polonaises ? Cet espoir est du moins entretenu par les deux partenaires.

Vers un réchauffement des relations germano-polonaises ? Cet espoir est du moins entretenu par les deux partenaires.

A commencer par die Welt qui revient d’abord sur les principaux points de discorde entre Varsovie et Berlin. Les exigences de dédommagement des associations allemandes des expulsés des territoires de l’est à l’encontre de la Pologne, la polémique survenue dans le cadre de l’édification à Berlin d’un « Centre contre les expulsions de population » et il y a six mois, l’accord germano-russe sur la construction du gazoduc de la Mer Baltique, projet auquel ni la Pologne, ni les états baltes ne sont conviés à participer.

Ce dossier d’ailleurs reflète parfaitement l’état de l’Europe en tant qu’acteur mondial sur le plan énergétique, souligne la Ostsee Zeitung. Pour si important qu’il soit pour l’Allemagne, ce gazoduc n’est malheureusement pas le résultat d’une politique européenne de l’énergie. Celle-ci doit pourtant exister si les états européens ne veulent pas être politiquement dépendants d’un éventuel chantage à l’énergie de leur fournisseur.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung par contre relève les progrès accomplis sur les différents points de désaccord. Pour le gazoduc, un groupe de travail bilatéral est entre-temps à l’œuvre. Ce groupe de travail doit, entre autres, vérifier dans quelles conditions la Pologne pourrait se raccorder à ce gazoduc. Et puis, le Centre contre les expulsions de population doit être un signe visible de la réconciliation entre les deux pays.

La Frankfurter Rundschau estime que le simple fait que le président polonais ait accompli la première partie de sa visite de manière assez diplomatique est en soi une bonne nouvelle. Pourtant, même si les contacts avec lui sont difficiles, il va bien falloir faire avec. Ne serait-ce que dans l’intérêt des grands dossiers européens. L’espoir le plus important reste cependant que les deux économies et les deux sociétés s’affranchissent peu à peu des anciens préjugés.

Berlin doit songer que la cosmogonie des frères Kaczynski procède surtout de l’Histoire, explique la Süddeutsche Zeitung. De fait, la Pologne et l’Allemagne ne portent pas le même regard sur la Seconde Guerre mondiale et ses conséquences. Au contraire de Gerhard Scheröder, Angela Merkel a su jusqu’à présent faire preuve d’un grand tact en matière historique. Elle sait que la psychologie est un facteur essentiel dans les relations avec Varsovie et l’amélioration des relations germano-polonaises dépend aussi de la manière dont la chancelière allemande saura s’attirer la sympathie de son homologue, conclut le quotidien.

  • Date 09.03.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C70S
  • Date 09.03.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C70S
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !