1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Zimbabwe reçoit Navi Pillay

Navi Pillay, le Haut-Commissaire aux droits de l'homme des Nations unies, effectue une visite de cinq jours au Zimbabwe. Ce pays est régulièrement montré du doigt pour son manque de respect des droits humains.

default

Navi Pillay

C'est à l'invitation du président Robert Mugabe que la juriste sud-africaine effectue sa première visite dans ce pays où elle est arrivée dimanche soir (20 mai 2012). Cette visite de cinq jours du Haut-Commissaire aux droits de l'Homme est assez surprenante pour de nombreux observateurs.

En effet, depuis de nombreuses années, le Zimbabwe et son président Robert Mugabe font régulièrement l'objet de critiques de la part des défenseurs des droits de l'Homme dans le monde, comme dans la plupart des médias internationaux. En 2009, le gouvernement de Harare avait même expulsé un ancien enquêteur des Nations unies, spécialisé dans la question des droits de l'Homme.

Zimbabwe Präsident Robert Mugabe

Depuis 2009, Robert Mugabe est obligé de cohabiter...

Le président Robert Mugabe, âgé de 88 ans et à la santé déclinante, est apparemment désireux de se donner une nouvelle image. Robert Mugabe, au pouvoir depuis 1980, persiste à vouloir tenir des élections présidentielles avant la fin de cette année alors que la réforme de la Constitution n'est pas achevée et doit encore être amendée sur plusieurs points.

Une nouvelle respectabilité pour Robert Mugabe ?

C'est sans doute ce qu'espère Robert Mugabe dans la perspective du scrutin présidentiel, en raison de la trêve observée sur le plan politique dans le pays depuis la formation d'un gouvernement d'union en 2009 avec l'opposant Morgan Tsvangirai à sa tête. Cependant, nombreux sont ceux au Zimbabwe comme à l'étranger, qui craignent que des élections anticipées n'entraînent des violences comme en 2008. Les associations de défense des droits de l'Homme avaient alors dénoncé des milliers de cas de torture et la mort de quelque 200 civils.

Morgan Tsvangirai Simbabwe Afrika

..avec l'opposant Morgan Tsvangirai, devenu Premier ministre : pour combien de temps encore ?

Et la déclaration, la semaine dernière, du commandant en second des forces armées zimbabwéennes, affirmant à des soldats que seul la ZANU PF, le parti de Mugabe, a le droit de gouverner, fait craindre le risque d'un putsch militaire si Morgan Tsvangirai du MDC, le Mouvement pour le changement démocratique, devait remporter le prochain scrutin présidentiel.

Au cours de cette visite, Navi Pillay aura plusieurs entretiens avec le président Mugabe, son Premier ministre de coalition Morgan Tsvangirai, ainsi que d'autres hauts représentants du gouvernement. Mais une seule rencontre avec des responsables de la société civile spécialisés dans la défense des droits de l'Homme figure - jusqu'ici - à l'agenda du Haut-Commissaire au cours des cinq jours de cette visite.

Auteur : Philippe Pognan
Édition : Fréjus Quenum

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !