1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Zimbabwe dans l'attente des résultats

Le Zimbabwe est dans l’attente des résultats des élections tenues samedi dernier dans le pays. La commission électorale n'a pour l'instant communiqué que les résultats officiels de 24 circonscriptions.

default

Affichage de résultats dans un faubourg de Harare

48 heures après les élections générales, les Zimbabwéens sont toujours nombreux devant certains bureaux de vote. Ce n’est pas pour voter de nouveau, mais pour être témoins du dépouillement et de la proclamation des résultats. Les premiers résultats ne portant que sur 24 des 210 circonscriptions placent le parti au pouvoir et l’opposition au coude à coude. Entre les deux partis, la tension monte et les spéculations vont bon train. Tendai Biti, secrétaire général du parti MDC de Morgan Tsvangirai et Sithandiwe Musi (membre du parti) sont eux optimistes….

« Il y a aucun doute : Nous sommes en face d’une victoire populaire. Nous allons gagner cette élection ».

« Cette fois nous gagnerons, cette fois Tsvangirai sera président. Nous voulons enfin un changement, nous voulons une bonne vie. »

Ces déclarations de l’opposition ont fait réagir le parti au pouvoir. Sikhanyiso Ndlovu, ministre de l’intérieur.

« Nous avons une commission électorale indépendante au Zimbabwe et elle seule est habilitée à donner les résultats. Je ne me prononce pas avant. L’opposition est célèbre en matière de spéculation, de mensonge et de provocation. »

Dans le township Chitungwinza réputé fief de l’opposition, les gens dansent déjà dans les rues. Peut être est-il trop tôt pour danser et savourer une victoire qui n’est pas encore acquise. Lovemore Maduku est président de l’organisation de la société civile…

« Je m’attends à ce que comme par le passé, le vote dans la zone urbaine soit favorable à l’opposition. Mais jusqu’à présent l’intérieur est acquis au parti qui est au pouvoir ».

Les forces de sécurité ont été placées en état d'alerte maximale dans tout le pays. Selon les observateurs sur place, la police anti-émeute était ce matin déployée dans la capitale Harare. De crainte de violences comme au Kenya en décembre après les élections controversées.

►◄

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !