1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Interview de la semaine

Le yabanda quotidien

Aujourd'hui, nous terminons notre voyage culinaire à Bangui, capitale de Centrafrique, pour y déguster un des plats les plus populaires du pays: le yabanda, un plat simple et rapide à cuisiner.

Le yabanda fait partie du quotidien des Centrafricains. Il est rapide à faire, ce qui explique en partie son succès. Attention à ce que le plat conserve sa belle couleur verte. Si c'est jaune, c'est trop cuit!

Notre correspondant à Bangui, Benjamin Baramoto, a assisté à sa préparation dans un restaurant de la capitale centrafricaine.

Écouter l'audio 02:02

Séverine explique comment concocter le plat en un tour de main












La recette:
(pour au moins 4 personnes) :
1. De la viande ou du poisson fumé (quantité suffisante)
6 Cuillère à soupe d'huile (d'arachide ou de palme)
2 gros oignons
2 cubes Maggi (facultatif)
4 paquets de koko (feuilles de liane émincées que l’on trouve dans la forêt et qu’on appelle gnetum en français)
1 gros piment (facultatif)
1 cuillère à soude de sel

Préparation:
1. Si c’est avec de la viande, faites bouillir pendant 20 mn. Si c’est du poisson fumé, plongez le poisson de l'eau bouillante pendant 25 mn, nettoyez longuement votre poisson fumé, bien frotter la peau pour ôter les restants de sable, enlevez les arêtes.
2. Préchauffez votre huile dans un fait-tout, ajoutez-y les oignons émincés puis ajoutez les morceaux de viandes /poisson fumé ainsi que les 2 cubes. Remuez le tout dans la marmite au feu (ce que la femme dit dans le reportage : je fais revenir) ajoutez un demi verre d’eau. Laissez cuire une bonne dizaine de minutes et ajoutez le koko et bien mélanger.
3. Un bon plat de yabanda doit garder sa couleur verte à la fin de cuisson, s'il et jaune, c'est trop cuit. Ce plat s'accompagne de gozo (Foufou ou boule de manioc, comme c’est le cas ici), du chikouwangue, banane plantain, semoule de blé...

Audios et vidéos sur le sujet