Le Yémen va-t-il tomber aux mains d′Al-Qaïda ? | International | DW | 29.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le Yémen va-t-il tomber aux mains d'Al-Qaïda ?

Le Yémen est depuis plusieurs semaines le théâtre d'une guerre aux origines obscures : le gouvernement combat l'avancée de groupes affiliés à Al-Qaida qui contrôlent une partie du territoire.

default

Le Yémen risque-t-il de tomber entre les mains du réseau terroriste Al-Qaïda ? C'est la question qu'on peut se poser au vu des récents combats. Les forces yéménites ont annoncé mardi avoir tué dix combattants d'Al-Qaïda qui avaient attaqué un camp militaire des environs de la ville de Zinjibar, dans le sud du pays.

Karte Jemen englisch

Al Qaïda gagne du terrain dans le sud du Yémen

Il faut rappeler que le 27 mai dernier, la capitale de la province d'Abyan est tombée aux mains de groupes armés supposés appartenir à Al-Qaïda. Depuis au moins trois ans, la province d'Abyan est la base arrière de groupes djihadistes et d'Al-Qaïda.

Le pouvoir central fragilisé

Avec la révolution au Yémen, le pouvoir central, fragilisé, semble perdre le contrôle de plusieurs provinces et districts dans le nord, l'est et le sud du pays. L'armée yéménite a lancé la semaine dernière une offensive pour repousser les islamistes dans la province d'Abyan mais jusqu'à présent, elle n'a réussi à reprendre qu'une base militaire. La violence de ces combats a provoqué un exode massif de la population vers la ville d'Aden. Environ 90.000 personnes ont fui les violences dans cette province.

Proteste in Jemen

Depuis plusieurs mois, les manifestants réclament le départ du président Saleh

Double jeu du président Saleh ?

Mais selon l'opposition parlementaire, le chef de l'Etat Abdallah Saleh pourrait chercher à jouer un double jeu. En laissant progresser Al-Qaïda et en brandissant cette menace, le chef d'Etat toujours hospitalisé en Arabie Saoudite voudrait ainsi avertir du chaos qui guette le Yémen s'il devait brutalement être écarté du pouvoir comme le réclame l'opposition : chaos sécuritaire, péril islamiste et menaces terroristes. Mais le jeu est dangereux car Al-Qaïda gagne du terrain et rien ne dit que le président Yéménite ne risque pas de perdre le contrôle de la situation.

Auteur : Anastasia Temnenkov
Edition : Jean-Michel Bos

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !