1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le WWF lance un cri d'alarme

L'ONG « Fonds mondial pour la nature », (WWF) a publié un rapport alarmant sur les animaux sauvages. Plus de la moitié des espèces animales ont disparu en l'espace de 40 ans. L'action de l'homme est la principale cause.

Écouter l'audio 01:46

Ecoutez Koen Stuyck, porte-parole du WWF en Belgique.

"Dans certaines aires protégées africaines, le déclin de grandes espèces de mammifères n'a pas été freiné", indique WWF, pointant du doigt l'absence de gestion rigoureuse et de respect de la loi. Bien que le rhinocéros vive en majorité dans des aires protégées, "de nombreuses populations sont désormais éteintes ou en déclin à l'échelle régionale". La principale menace pour cet animal est le braconnage intensif pour la poudre de ses cornes, prisée dans toute l'Asie du Sud-Est. La population des deux espèces de rhinocéros, le noir en danger critique de disparition et le blanc espèce quasi-menacée qui vivent essentiellement en Afrique du sud, Namibie, Zimbabwe et Kenya a décliné de 63% entre 1980 et 2006.

Un exemple de réussite: la population de tigres au Népal, répartie entre cinq aires protégées et trois "corridors", a vu son effectif progresser de 63% entre 2009 et 2013.
"Ce succès de conservation est attribué aux mesures anti-braconnage du gouvernement népalais et à l'amélioration de la protection des sites accueillant des tigres sauvages", écrit le WWF.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !