1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le virus zika en Europe

Transmis par le moustique aedes aegypti, le zika se répand en Amérique. Des cas existent en Europe, mais pas de remèdes. Les chercheurs étudient les patients pour prouver les liens entre virus et malformations.

Il ne mesure que 5 millimètres de long, mais il provoque des ravages. « Il », c'est l'aedes egypti, une sorte de moustique qui transmet des virus mortels. Parmi ceux qui font le plus de dégâts actuellement, il y a le virus zika, dont un cas vient d'être signalé au Danemark et 2 autres en Suisse, chez des patients de retour d'un séjour en Amérique latine. Le virus zika est notamment très dangereux pour les femmes enceintes.

220 000 soldats contre un virus

La dengue, le Chikungunya et le zika sont trois virus transmis par le même moustique. Trois virus dont l'évocation fait trembler. Le zika a repris de la vigueur ces dernières semaines en Amérique, et notamment au Brésil, où les autorités ont même décidé d'envoyer 220 000 soldats pour l'éradiquer. Pas question que le virus gâche les JO en préparation pour l'été 2016. L'inquiétude a gagné les Etats-Unis, amenant le président Barack Obama à renforcer la recherche contre ce virus.

Brasilien Zika Virus - Vater mit Kind

Des bébés naissent avec une tête trop petite (microcéphalie)

Un danger pour les femmes enceintes ?

Les scientifiques estiment qu'il est « très probable » que ce virus cause des dommages irréversibles sur le fœtus, quand une femme enceinte le contracte, comme des malformations du crâne qui entravent le développement du cerveau. Au Brésil, où 4000 cas de microcéphalie ont été enregistrés chez des nourrissons, les médecins sont en train de vérifier le lien avec le virus, et de tester les anticorps des mères et des enfants survivants. Mais le zika a été effectivement retrouvé chez les bébés morts et dans le placenta. La preuve ne pourra être établie formellement qu'après examen de centaines de cas, d'ici plusieurs semaines. Une transmission par voie sexuelle n'est pas exclue. Des médecins sénégalais se sont rendus au Brésil pour prêter main forte à leurs collègues brésiliens.

Anti-Moskito-Einsatz im Sambodrom Rio de Janeiro

Pas de traitement, pas de vaccin

Des cas signalés en Europe

Une dizaine d'infections au virus zika ont été détectées en Allemagne depuis 2013 du fait de touristes qui revenaient de l'étranger. La difficulté des autorités sanitaires européennes est que les patients ne sont pas obligés de se déclarer. Les statistiques qui circulent, faisant état de quatre cas en Italie trois en Grande-Bretagne et deux en Espagne sont donc contestables, et vraisemblablement en deçà de la réalité, de l'avis de virologues de l'Institut Bernhard Nocht, qui est basé à Hambourg et l'un des quatre instituts seuls capables en Europe de diagnostiquer la maladie avec certitude. Selon eux, si le nombre d'infections est en hausse sur le continent, c'est que les patients consultent davantage, alarmés par les médias. En Afrique et en Asie du sud-est, seuls quelques cas isolés ont été signalés.

Pour l'heure, pour se protéger, il n'y a que les moustiquaires et les produits anti-moustique habituels. Il n'existe ni de traitement ni de vaccin contre le zika.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !