1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le virus Ebola de retour en Ouganda

Une résurgence du virus a tué trois personnes dans le centre du pays, près de la capitale Kampala. La dernière épidémie en date de cette fièvre hémorragique avait frappé l'ouest de l'Ouganda fin juillet et fait 17 morts.

Un mois après la fin officielle de la précédente flambée mortelle, le virus Ebola est de retour en Ouganda. La fièvre hémorragique a tué pour l'instant trois personnes dans le district de Luwero, à une quarantaine de kilomètres au nord de Kampala.

L'Ouganda est frappé de façon récurrente par le virus Ebola

L'Ouganda est frappé de façon récurrente par le virus Ebola

Lors d'une conférence de presse, la ministre ougandaise de la Santé, Christine Ondoa, a promis une action rapide : « Une équipe d'experts du ministère de la Santé, de l'Organisation mondiale de la Santé, de MSF et autres, est déjà sur place pour apporter son soutien à l'équipe d'urgence. Nous travaillons aussi avec acharnement pour trouver tous ceux qui ont été en contact avec des personnes contaminées. Certains cas ont été enregistrés et ont déjà été placés en observation. »

Une maladie hautement contagieuse et mortelle

Selon l'OMS, la fièvre hémorragique Ebola tue entre 25 et 90% des malades. Il n'existe ni traitement ni vaccin. Elle se transmet par contact direct avec le sang, les secrétions corporelles, par voie sexuelle ou encore par la manipulation sans précaution de cadavres contaminés. Face à ces nouveaux cas, l'OMS reste néanmoins confiante. « Etant donné que toutes les mesures nécessaires ont été prises à Luwero, les voyages à destination de l'Ouganda sont encore autorisés, assure le Dr. Miriam Nanyonjo. Nous allons informer toute la population sur les possibilités de prévenir la propagation de la maladie. Pensez à garder vos distances, respectez l'isolement des malades, cela aide beaucoup à contrôler la maladie. »

Les porcs pourraient constituer un vecteur insoupçonné du terrible virus

Les porcs pourraient constituer un vecteur insoupçonné du terrible virus

Nouvelle révélations sur la transmission du virus

A noter qu'une étude publiée aujourd'hui par la revue britannique Nature Scientific Reports fait des révélations peu rassurantes sur la transmission du virus Ebola : des cochons infectés ont contaminé des singes sans aucun contact direct. Et certains scientifiques soupçonnent aussi la possibilité d'une transmission du virus par les voies respiratoires.

Enfin, les autorités sanitaires ougandaises sont également sur d'autres fronts : le 19 octobre, elles ont signalé une épidémie de fièvre de Marbug. Cette maladie virale mortelle cousine d'Ebola a elle aussi déjà tué trois personnes.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !