Le vent tourne à Washington | International | DW | 28.04.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le vent tourne à Washington

Après de nombreuses années de blocage, les Etats-Unis veulent s'engager dans la lutte contre le changement climatique. Ce tournant dans la politique environnementale américaine a été chaudement salué par Berlin.

default

Hillary Clinton

C'est un ministre allemand de l'Environnement tout sourire qui s'est adressé aux journalistes après le discours d'Hillary Clinton au Forum de l'Energie et du Climat. A l'ouverture du forum, hier à Washington, la secrétaire d'Etat américaine a en effet appelé la communauté internationale à élaborer un plan d'action "significatif" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Sigmar Gabriel :

"Le gouvernement des Etats-Unis s'engage dans la protection du climat. C'est une chose que nous n'avions pas vue au cours des quatre dernières années."


L'Allemagne salue donc l'approche radicalement différente de l'administration Obama par rapport à celle de son prédécesseur, et notamment les paroles on ne peut plus claires de la secrétaire d'Etat. En effet le ton d'Hillary Clinton tranche avec celui des années Bush. Jusqu'à présent, les Etats-Unis minimisaient les dangers liés au réchauffement de la planète et refusaient de ratifier le protocole de Kyoto. Hillary Clinton :


"La science est incontestable. Le changement climatique est un véritable danger pour le monde et réclame une attention immédiate. Les Etats-Unis ne seront plus aux abonnés absents. Le président Obama et moi faisons du changement climatique l'un des points centraux de notre politique étrangère. Nous sommes de nouveau pleinement engagés."


Les choses sont donc censées changer sous la présidence de Barack Obama. Avec le forum de Washington, qui accueille pendant deux jours les plus grands pays pollueurs de la planète, le gouvernement américain entend préparer le sommet de Copenhague prévu en décembre. Un sommet qui vise à élaborer un nouveau traité pour succéder à celui de Kyoto, c'est à dire prolonger l'engagement des Etats signataires concernant la réduction des émissions polluantes au-delà de 2012. A sept mois de la réunion, plusieurs problèmes persistent néanmoins : la résistance des pays émergents comme l'Inde et la Chine, mais aussi les nouveaux objectifs affichés par les Etats-Unis, que l'Allemagne, notamment, juge toujours insuffisants.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !