1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le vandalisme de l'Etat Islamique en Syrie

La destruction par les jihadistes du groupe État islamique du temple de Baal à Palmyre en Syrie "constitue un crime intolérable contre la civilisation", (Irina Bokova, directrice générale de l'Unesco)

Syrien Palmyra Baaltempel

Le temple de Bel principal monument de la cité antique de Palmyre en Syrie

"La liste des destructions s'allonge de semaine en semaine, relève la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung : elle commence en Irak et atteint son niveau le plus sombre jusqu'ici avec la destruction de Palmyre en Syrie. Outre des monuments datant de l'époque pré-islamique, les Barbares du 21 ème siècle ont rasé des mosquées et des monuments funéraires, des églises et des cloîtres. Avec cette orgie de violence et ce vandalisme culturel, l'EI veut nous provoquer, il veut aussi nous démontrer notre impuissance", croit la FAZ.

Syrien Tempel Baal Shamin in Palmyra Sprengung

Une video de l'Etat Islamique diffusée sur Internet montre des hommes en train de déposer un baril d'explosif dans un temple de Palmyre

Le quotidien die tageszeitung estime que le président syrien Assad est incapable d'assurer la sécurité où que ce soit dans le pays."Au contraire il est lui-même le principal facteur d‘instabilité, son armée de l'air a tué au moins sept fois plus de civils que l'Etat Islamique, souligne la taz. L'Occident laisse agir Assad, parce qu'il ne sait pas ce que sera la Syrie après son départ. Avec leur indécision et tergiversations, Américains comme Européens ont obtenu exactement ce qu‘ils voulaient éviter: la domination de groupes radicaux en Syrie", critique le journal.

Palmyra zerstörung baal-tempel satellitenaufnahmen UN 1.9.15

Des images satellites montrent la destruction du temple de Baal ( 01.09.15 )



Enfin la Süddeutsche Zeitung relève que: "Les archéologues ne sont pas les seuls à souhaiter que Palmyre soit protégée militairement. Et l'éditorialiste termine par une question : Peut-on défendre des ruines quand des hommes sont livrés à la guerre? Ou bien doit- on même le faire, parce que des hommes dont on a détruit la mémoire culturelle sont doublement déracinés? "

Le débat sur l'immigration

Un autre thème largement commenté dans la presse ce mardi: le débat sur l'immigration en Allemagne et les prises de positions de la chancelière.

Deutschland Berlin Jahrespressekonferenz Bundeskanzlerin Merkel

La chancelière Angela Merkel à la conférence de presse annuelle le 31.08.15

"C'est tardivement qu‘ Angela Merkel a abordé le thème de la politique migratoire, constate le quotidien Die Welt. Ce n'est qu'après une aggravation dramatique de la situation que la chancelière s'est décidée à prendre personnellement en mains le dossier le plus important de son troisième mandat. Elle y a réussi avec son allocution devant les journalistes hier à Berlin", conclut le journal.

Bundeswirtschaftsminister Sigmar Gabriel Ingelheim Malu Dreyer SPD Flüchtlinge Erstaufnahmeeinrichtung

Le ministre de l'Economie et vice-chancelier Sigmar Gabriel(à dr.) visite un foyer de réfugiés à Ingelheim (Rhénanie-Palatinat)

La version online du magazine DER SPIEGEL revient sur l'attention accordée au vice-chancelier et chef du parti social-démocrate Sigmar Gabriel au cours des derniers jours pour ses contributions au débat sur la migration et constate: "Maintenant la Chancelière arrive. Angela Merkel ne serait pas Angela Merkel, si elle n'avait pas pressenti le danger depuis longtemps déjà. Avec sa visite dans le foyer de réfugiés de Heidenau et son allocution en solo devant la presse de la capitale, la chancelière conservatrice démontre qu'elle n'a nullement l'intention de laisser le dossier à son vice-chancelier social -démocrate. Et à nouveau, Sigmar Gabriel doit faire l'expérience après avoir, avec succès, été le premier à aborder un gros dossier, que la chancelière le fait passer finalement à l'arrière-plan…"

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !