1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Le triste sort des jeunes Européens

Face au chômage des jeunes, les États membres veulent appliquer une "garantie jeune" qui offrirait un emploi, un apprentissage ou un stage dans un délai de 4 mois. Une belle promesse qui devar être jugée sur les faits.

People wait in line to enter a government-run employment office in Madrid January 3, 2013. REUTERS/Susana Vera (SPAIN - Tags: BUSINESS EMPLOYMENT POLITICS SOCIETY)

Chômeurs devant une agence pour l'emploi en Espagne

La semaine dernière, la Commission a publié les chiffres du chômage en Europe. Celui-ci touche 11,9% de la population au sein de la zone euro et un peu moins de 11% si on prend l'Union européenne dans son ensemble. Mais le plus préoccupant concerne les jeunes. Pour eux, la situation est dramatique. En janvier, un jeune Européen sur quatre était au chômage. Ce taux atteint plus d'un jeune sur deux en Grèce et en Espagne, quasiment 40% en Italie.

Autant dire que la crise est profonde et que la nécessité d'y remédier est urgente. Car quel avenir peut avoir un continent vieillissant qui, en plus, ne donne ni avenir ni travail à sa jeunesse ? Ce continent c'est l'Europe et c'est le défi auquel les 27 doivent désormais faire face. Pour cela, le Conseil européen, qui représente les États membres, est parvenu un accord. Celui-ci a un joli nom : la « garantie jeune ». Que stipule cet accord ? Ill fixe un objectif ambitieux : il ne faut pas laisser les jeunes inactifs. Concrètement, cela signifie que tout jeune qui perd son emploi ou n'en trouve pas un immédiatement après la fin de ses études doit recevoir – dans les quatre mois – une offre intéressante d'emploi ou bien d'apprentissage, de formation continue ou de stage.

European Commissioner for Employment, Social Affairs and Inclusion Laszlo Andor walks in to address the media, at the European Commission headquarters in Brussels, Tuesday, Jan. 8, 2013. The European Union's employment chief sees the financial crisis creating a ''new divide'' between the north and south, deepened by record unemployment and a fraying social security net which are unlikely to improve in 2013. (Foto:Yves Logghe/AP/dapd)

Le Commissaire à l'emploi et aux affaires sociales, Laszlo Andor

Énième stage?

Sur le papier, la proposition est excellent et le délai de quatre mois spectaculaire. Mais il faudra juger sur pièce. Car ce n'est pas à la « génération stagiaires », cette génération de jeunes qui multiplient les stages gratuits ou quasiment, qu'il faut expliquer la chance unique qu'il y aura à leur proposer… de nouveaux stages. En clair : un emploi c'est formidable, un système élaboré et professionnel de stages c'est aussi très bien mais s'il s'agit d'offrir un énième stage à des jeunes qui veulent un emploi correctement payé ou une nouvelle formation à des étudiants qui sortent d'un cycle de 5 ou 6 ans d'études, autant dire que cette « garantie jeunes » risque de se transformer en un plâtre sur une jambe de bois. Aujourd'hui, les jeunes Européens, ont besoin d'une vraie réponse sur leur avenir en particulier et celui de l'Europe plus généralement.

Steven Sinofsky, president of the Microsoft Windows group, delivers his presentation at the launch of Microsoft Windows 8, in New York, Thursday, Oct. 25, 2012. Windows 8 is the most dramatic overhaul of the personal computer market's dominant operating system in 17 years. (Foto:Richard Drew/AP/dapd)

Steven Sinofsky, le président de Microsoft, lors du lancement de Windows 8 fin 2012

Microsoft sanctionné

Et nous poursuivons maintenant avec une des plus grandes amendes jamais imposées par l'Union européenne. Celle-ci a infligé au groupe américain Microsoft une amende de plus de 500 millions d'euros pour ne pas avoir respecté ses engagements en matière de choix de navigateur Internet pour son système d'exploitation Windows 7. Microsoft a pour sa part reconnu son erreur et affirmé qu'il ne répétera pas son erreur.

C'est la première fois que la Commission inflige une telle sanction à une entreprise pour cause de non-respect de ses engagements. Le commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia, a affirmé que ceci constituait « une infraction très grave :

« Aujourd'hui, la Commission a pris la décision de sanctionner Microsoft pour son incapacité à respecter l'accord passé avec la Commission. La décision que nous avons prise aujourd'hui impose une amende de 561 millions d'euros pour cette infraction très sérieuse. En décembre 2009, un accord a été trouvé entre la Commission et Microsoft. Celui-ci stipulait qu'à partir de mars 2010 et avec une date butoir en 2014, Microsoft devait proposer un écran permettant de choisir, avec l'utilisation de Windows, le navigateur Internet de son choix. Mais bien que Microsoft ait accepté de rendre cet écran disponible, celui-ci n'a pas été inclut dans le Pack Windows 7 qui est sorti en mai 2011. Une telle infraction est bien sûr très grave. Sans considérer le fait si celle-ci était intentionnelle ou non, cette infraction devait être sanctionnée. La commission a donc imposée une amende comme cela est prévu dans notre législation anti-trust. C'est la première fois que la Commission est confrontée à une rupture d'un accord légalement contraignant. Pour évaluer établir le montant de l'amende, la Commission a pris en compte la gravité et la durée de l'infraction. Mais aussi la nécessité que la sanction soit suffisamment dissuasive. Mais en même temps. Lorsque l'infraction a été constatée, Microsoft a coopéré avec nous en fournissant des informations qui ont aidé notre enquête. Ceci a été pris en compte comme une circonstance atténuante lorsque nous avons calculé le montant de l'amende. »

***ACHTUNG: Bild nur zur Berichterstattung über die Seite verwenden!!!*** Auf dem Bild: Screenshot Startseite Google Frankreich http://www.google.fr/

Bruxelles accuse Google d'utiliser son moteur de recherche pour promouvoir ses propres produits

Google, prochain sur la liste

Le montant de l'amende est spectaculaire même s'il est loin d'égaler celui de la plus forte amende infligée par la Commission européenne pour non-respect des règles de la concurrence. Celle-ci concernait Intel en 2009. Le numéro un mondial des microprocesseurs avait alors été condamné à payer 1,6 milliard d'euros d'amende.

Cependant, ce n'est pas la première fois que Microsoft est sanctionné par Bruxelles. L'entreprise américaine a en effet déjà été condamnée en 2004 et 2008 pour un montant total de plus de 1,3 milliards d'euros. Ce qui fait de Microsoft l'entreprise la plus sanctionnée par Bruxelles. Cette décision est d'autant plus intéressante et dissuasive qu'une autre grande entreprise américaine, Google, est en ce moment dans le collimateur des agents de la concurrence européens. Une décision devrait être rendue sous peu sur le fait de savoir si Google respecte les règles de la concurrence dans les résultats de son moteur de recherche qui placent en bonne position ses propres produits.

ARCHIV - Zwei schwule Männer halten sich auf dem Straßenfest zum Christopher Street Day in Thüringen an den Händen (Foto vom 16.07.2011). Das Bundesverfassungsgericht in Karlsruhe verkündet an diesem Dienstag sein Urteil über das Adoptionsrecht in homosexuellen Lebenspartnerschaften. Dabei geht es um Fälle, in denen einer der beiden ein Kind bereits adoptiert hat und der Partner zusätzlich Adoptivmutter oder -vater werden möchte. In der Ehe ist eine solche «Sukzessivadoption» möglich - für schwule oder lesbische Lebenspartner nicht. Foto: Michael Reichel/dpa (zu dpa 0419 vom 19.02.2013) +++(c) dpa - Bildfunk+++

Sans reconnaissance officielle, les couples homosexuels polonais n'ont pas les mêmes droits que les autres

Droits des homosexuels

Le Parlement polonais a rejeté en janvier trois projets de lois visant à reconnaître les couples homosexuels. Le résultat est qu'aujourd'hui, les homosexuels en Pologne n'ont pratiquement aucun droit vis à vis de leur partenaire. Ce qui induit des situations dramatiques en cas de décès d'une des deux personnes. La question est d'autant plus aigue dans une société où l'église continue de jouer un rôle essentiel.

C'est un reportage à Varsovie de Damien Simonart.

Écouter l'audio 12:29

Carrefour Europe cette semaine revient sur la lourde condamnation infligée à Microsoft

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet