1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le Transrapid n'aura pas lieu

Fin de l'ambitieux mais trop coûteux projet allemand de Transrapid. Pour l'heure, seule la Chine exploite commercialement ce train futuriste, l'un des plus rapides du monde.

default

"Coup de poignard dans le dos de l'industrie allemande". C'est ainsi que Volker Wanduch, directeur du club des ingénieurs allemands, qualifie l'échec cuisant de l'un des projets phares du pays. Explications de Wolfgang Tiefensee, ministre allemand des Transports : “En ce qui concerne ce projet, l'Etat n'est ni prêt, ni disposé ni en état d'excéder de quelques manières que ce soit la somme des 925 millions. En 2007 déjà, c'était la base du marché; Cela le restera aussi à l'avenir“
925 millions, c'est ce que l'Etat était prêt à investir dans la construction du prestigieux Transrapid. Le reste devait être financé par l'Etat de Bavière. Depuis le lancement du projet, la facture n'a cependant cessé d'augmenter pour finalement dépasser les 3 millions d'euros. Wolfgang Tiefensee se refuse pour autant à l'enterrer définitivement :
„Il est clair que nous avons des chances d'acquérir en plus de la Chine d'autres clients. L'industrie va persévérer dans son programme de développement. Un programme que l'Etat continuera volontiers à soutenir, dans la limite de ses possibilités“
Le Transrapid devait relier Munich et son aéroport en seulement dix minutes, sur un seul rail, grâce à une technologie de lévitation magnétique, et sans chauffeur. Un gain de temps énorme pour le deuxième aéroport allemand puisque pour le moment les passagers doivent compter une heure pour rejoindre le centre ville. Christine Harderthauer, secrétaire générale du parti régional conservateur, la CSU :
"Je suis très déçue. C'était la dernière possibilité de concrétiser le Transrapid en Allemagne. Nous devrons désormais nous contenter d'observer notre invention à l'étranger. Pour la Bavière, c'était la solution la plus sensée, la plus écologique et la plus silencieuse entre l'aéroport et la gare centrale. Nous avons besoin d'une meilleure liaison. Donc le problème reste le même. Au final, cela risque de nous coûter bien plus cher que si le projet du Transrapid avait été mené à bien."
L'abandon du Transrapid ne fait cependant pas que des malheureux : les Munichois qui étaient opposés à ce projet jugé coûteux et nuisible ont fêté l'évènement.