1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

LE TRANSGENIQUE BIENTÔT POSSIBLE DANS LES ASSIETTES ALLEMANDES

Pour la Süddeutsche Zeitung , ce projet de loi sur un sujet complexe pose un grave problème de responsabilité juridique, une responsabilité collective, pour reprendre les termes du document, une responsabilité qui devra être assumée indépendamment de l'origine réelle et effective du dommage causé. Si cet exemple devait faire école dans les autres pays européens, la culture industrielle de plantes génétiquement modifiées ne serait plus alors si rentable que ça en raison des primes d'assurance énormes exigées pour couvrir ces risques incalculables. Certes, ce serait une pilule bien amère pour les groupes technologiques concernés mais, n'en déplaise aux Américains, le droit des pays européens à accorder leur consommation et leur style de vie aux risques, même minimes, encourus doit rester inaliénable. La Frankfurter Rundschau constate que Renate Künast peut être satisfaite car elle a su ainsi limiter les dégâts. En effet, comparée aux directives européennes concernées qui restent soigneusement dans un flou très artistique, cette loi est un véritable progrès. Seulement, elle ne pourra empêcher que l'agriculture biologique et libre de produits transgéniques reste plus désarmée encore si les produits génétiquement modifiés envahissent le marché. La Tageszeitung , avec le titre « la manipulation ne connaît pas de frontières » reconnaît que même si le consommateur les refuse, il ne pourra plus empêcher l'arrivée sur le marché des aliments transgéniques, tellement grande est la pression exercée par les multinationales de l'agro-alimentaire sur le monde politique. La meilleure preuve en est la différence entre la profession de foi de Renate Künast, qui est tout sauf une adepte de cette nouvelle branche de l'alimentaire, et le contenu de son projet de loi. Die Welt au contraire, voit dans cette loi la fin de l'avancée masquée des aliments transgéniques dans nos assiettes. Enfin transparence et sécurité sont assurées pour les paysans et les consommateurs. Avec cette loi, les uns et les autres pourront enfin choisir leur camp en toute connaissance de cause. Le marché pourra alors décider si les produits transgéniques s'imposeront ou pas en Europe.

  • Date 13.01.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9j9
  • Date 13.01.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9j9
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !