Le tourisme menacé par la crise | Europe | DW | 03.12.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Le tourisme menacé par la crise

Les Allemands sont réputés champions du monde du tourisme, mais l’été 2008 semble marquer un tournant

People sunbathing on beach, Alassio, Italy,undatiert

Beaucoup d'Allemands ont du se passer du bain de soleil annuel

D’après une étude réalisée par l’Institut Européen du Tourisme à Trèves, seulement 43,5 % des Allemand sont partis en vacances pendant la période estivale en 2008, contre 48% en 2007. Les Allemands partent moins souvent, en la durée des séjours est en baisse. Paradoxe de cette perte de vitesse : les séjours dits « de luxe » n’ont jamais eu tant de succès.

Reportage de Marco Wolter.

Egalement dans cette édition : Le culte des grands chefs

FRENCH CUISINE I. ROZENBAUM & F. CIROU/6PA/MAXPPP ; ROTI DE BOEUF

Autant que la tendresse du rôti de boeuf, c'est le cadre et le chic qui importent aujour'hui dans les restaurants

Un grand chef français, Oliver Roellinger, vient de rendre ses trois étoiles au célèbre guide Michelin, le plus grand guide gastronomique de l’hexagone. Une démarche qu’il justifie par le travail harassant que requiert une telle distinction. Ce classement serait-il dépassé en 2008 ?

Reportage de Frédérique Lebel

En Grande-Bretagne les grands chefs sont soumis à forte pression, d’autant qu’ils sont de plus en plus nombreux depuis le boom de la gastronomie haut de gamme, dans les années 90.

A Londres Muriel Delcroix.

Chronique jeunes : Le journal Europa

Un journal papier qui fonctionne grâce à la mise en réseau des compétences de jeunes européens, étudiants ou actifs, par l’intermédiaire des nouvelles technologies de l’information, et en particulier le Web 2.0. Par Maya Szymanowska.

Sortir en Europe : L’art roman espagnol

En Espagne, le dessinateur José Maria Pérez Gonzalez vient de publier le 30ème tome de l’encyclopédie de l’art Roman. Une encyclopédie est disponible sur le site de la Fondation Santa Maria de la Real. Par Martine Pouchard.

Liens