Le Togo après l′inculpation de Kpatcha Gnassingbé | Afrique | DW | 17.04.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Togo après l'inculpation de Kpatcha Gnassingbé

Le gouvernement togolais a annonçé la mise en place d'une cellule interministérielle pour vérifier si les conditions de détention des prévenus et le processus judiciaire étaient conformes aux standards internationaux.

default

Le président togolais Faure Gnassingbé

L'Assemblée nationale togolaise a pris acte de l'inculpation de Kpatcha Gnassingbé, demi-frère du chef de l'Etat togolais et député à l'Assemblée nationale, arrêté et inculpé de complot et de tentative d'attentat contre la sûreté de l'Etat. Cinq officiers et des civils ont été également arrêtés. Le gouvernement togolais a annonçé la mise en place d'une cellule interministérielle, pour vérifier si les conditions de détention des prévenus et le processus judiciaire étaient conformes aux standards internationaux. De son côté, la gendarmerie nationale togolaise a présenté à la presse des armes et des véhicules militaires saisis au domicile du député. De Lomé, les explications de Noel Kokou, notre correspondant au Togo





default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !