1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Tchad redoute une recrudescence de la poliomyélite

La découverte de nouveaux cas de poliovirus sauvage dans dans le nord du nigeria, en proie aux attaques répétées de Boko Haram, fait craindre la multiplication de la maladie dans la région du lac Tchad.

Écouter l'audio 02:04

"On est très vigilant sur un possible retour de la maladie" (Ngarmbatna Carmel Soukatre, ministre de la Santé)

Le gouvernement tchadien se dit inquiet des mouvements des populations dans la région du Tchad, même si aucun cas de poliomyélite n'a été enregistré dans le pays depuis 5 ans. Des mouvements, provoqués par les attaques de la secte islamique Boko Haram. Selon la ministre de la Santé publique Ngarmbatna Carmel Soukatre, les risques de réintroduction de la polio et de propagation ne sont pas à exclure. Obligeant, son département a être est sur la garde:

"Nous avons mis en place avec l’aide des partenaires un mécanisme de surveillance quotidien. Vous vous imaginez la bombe que peut constituer un cas de poliomyélite. Nous sommes très vigilants sur la question du retour de la maladie au point d’avoir mis en place une équipe spéciale à l’OMS. Nous avons aussi désigné une personne qui fait le point tous les matins, au ministre, de la situation de la région du lac Tchad".

Nigeria Polio Virus (Getty Images/AFP/P. Utomi Ekpei)

Le lac Tchad est la dernière région en Afrique où le virus est présent

25% des enfants tchadiens complètement vaccinés 

Selon les autorités sanitaires, la poliomyélite a des conséquences irréversibles pour un enfant faute de vaccination complète. Poursuivant qu'un enfant non vacciné peut contaminer jusqu’à deux cents autres enfants autour de lui. C'est la raison pour laquelle, en étroite collaboration avec l’Unicef et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le ministère tchadien de la Santé publique a lancé samedi dernier une semaine nationale de vaccination. Philippe Barragne-Brigo, représentant de l'Unicef au Tchad:

"Nous devons rester vigilants, compte tenu de la fragilité de la situation, et continuer avec le renforcement de la vaccination de routine et les campagnes pour s'assurer que chaque enfant est vacciné. Il ne faut pas oublier qu'au Tchad seuls 25% des enfants sont complètement vaccinés. Des progrès ont été réalisés, cela est indéniable, mais les défis sont réels. Les coûts de santé élèvés limitent l'accès au vaccin. Les migrations forcéesen raison des conflits rendent difficiles l'identification des enfants parmi eux et leur accès aux campagnes de vaccination."

Entre 2010 et 2016, 51 campagnes de vaccination contre la polio ont été organisées. Environ 4 millions d’enfants de moins de 5 ans ont été vaccinés à cette occasion. Pour la campagne en cours, les agents vaccinateurs vont de porte à porte et dans les lieux publics pour administrer le vaccin aux concernés.

 

 

 

Cliquez sur l'image pour écouter le point de la situation avec Dariustone Blaise

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !