1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le tabou « nègre » dans les livres pour enfants

Faut-il remanier les textes de livres anciens pour enfants s'ils contiennent des termes aujourd’hui choquants ? Au cœur du débat, l’ouvrage d’O. Preussler « Die kleine Hexe », de 1957, où l'on peut lire le mot « nègre ».

default

Die kleine Hexe d'Otfried Preußler dans une édition de la maison Thienemann Verlag

« Die kleine Hexe » (« La petite sorcière ») est paru pour la première fois à la fin des années 1950. À l'époque, le mot « nègre » était couramment employé pour désigner les Noirs. Désormais, ce mot est totalement banni du vocabulaire allemand, et il revêt en 2013 une forte connotation raciste.

Ein Mädchen liest ein Buch in der Kinderbibliothek Frankfurt (Oder)

Un enfant de 2013 ne vit pas dans la même société qu'un enfant de 1957

Changement d'époque = changement de mots ?

Evidemment, l’Allemagne de l’ouest de la fin des années 1950, c’est-à-dire le moment où « La petite sorcière » est sortie en librairie, n’a plus grand-chose à voir avec celle d’aujourd’hui. Pourtant, le livre continue de rencontrer un grand succès chez les petits Allemands.

D'où le débat qui a s'est déchaîné par médias interposés en début d'année : faut-il expurger le livre de certains mots comme « nègre » au nom de l’éducation des jeunes générations et du politiquement correct, ou bien s’agit-il là d’une forme de censure anachronique ?

Écoutez ci-dessous le reportage de Sandrine Blanchard.

Écouter l'audio 05:26

Changer les mots, anachronisme ou adaptation nécessaire ?

Audios et vidéos sur le sujet