1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le SPD et la CDU sanctionnés à Brême

Deux grandes tendances à l’issue de ce scrutin régional de Brême: Les deux partis au pouvoir au niveau fédéral ont été sanctionnés. Les Verts gagnent des points. Et le Parti de gauche, alliance entre les néo-communistes de l’ex-Allemagne de l’est et les déçus de la social-démocratie, fait pour la première fois son entrée dans un parlement régional de l’ouest du pays.

Jens Böhrnsen, SPD, remporte les élections au Parlement de Brême

Jens Böhrnsen, SPD, remporte les élections au Parlement de Brême

Scrutin important hier à Brême. Car ces élections étaient le seul test électoral régional cette année en Allemagne. Première constatation : les sociaux-démocrates arrivent premier avec 36,8% des voix. Satisfaction donc au siège du parti. Kurt Beck, président du SPD :

« Un énorme bravo en direction de Brême. Bravo à Jens Böhrnsen, le candidat de la social-démocratie. Les sociaux-démocrates ont atteint leur objectif haut la main : gagner les élections. »

Le SPD, vainqueur des élections certes, mais avec d’énormes pertes. Près de 6 points en moins par rapport à 2003. Même constat pour les chrétiens-démocrates de la CDU qui se placent en deuxième position à Brême avec 25,6% des suffrages – moins 4% par rapport à 2003. Le SPD et la CDU forment à Brême depuis 1995 une grande coalition, la même que celle dirigée au niveau fédéral par Angela Merkel. Et le constat de Claudia Roth, présidente des Verts, est on ne peut plus clair :

« Le résultat de ce scrutin, c’est que les électeurs ne veulent plus de cette grande coalition au pouvoir depuis douze ans. Ils souhaitent une alternative à cette politique. Une alternative qui passe par une participation des Verts au gouvernement. »

Il faut dire que les Verts ont remporté 16,4% des suffrages, score historique pour le parti écologiste dans une élection régionale. Mais le véritable événement de ce scrutin, c’est la percée du Parti de gauche. Avec plus de 8% des voix, il fait pour la première fois son entrée dans un parlement de l’ouest de l’Allemagne. Dietmar Bartsch, secrétaire général de « die Linke » :

« Notre objectif, c’était d’atteindre les 7%. Et nous avons atteint plus de 8 % des voix. Il est clair que le paysage politique va changer. C’est un grand jour pour le Parti de gauche qui est devenu un parti de toute l’Allemagne. »

La campagne électorale à Brême avait beaucoup tourné autour des problèmes sociaux. Le plus petit Land d’Allemagne connaît un taux de chômage de plus de 13%.

  • Date 14.05.2007
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2ke
  • Date 14.05.2007
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2ke