1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le SPD a 150 ans !

Le plus ancien parti démocratique au monde, le parti social-démocrate allemand (SPD) célèbre ce jeudi son 150ème anniversaire. Le 23 mai 1863, Ferninand Lassalle créait l'Association générale des travailleurs allemands.

default

Le SPD fête ses 150 ans

Plusieurs dizaines de chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier, ainsi que les anciens chanceliers sociaux-démocrates Gerhard Schröder et Helmut Schmidt, assistent à la cérémonie à Leipzig. C'est dans cette ville, le 23 mai 1863 que Ferdinand Lassalle, pionnier du socialisme allemand, créait l'Association générale des travailleurs allemands, l'ancêtre du SPD.

Les débuts

Au milieu du 19ème siècle, l'Allemagne vit à l'heure de l'industrialisation dans une société au capitalisme croissant. Les moyens de production appartiennent à quelques groupes ou familles, les ouvriers travaillent et vivent dans des conditions difficiles et n'ont que peu de droits. Peu à peu les idées de Karl Marx et de Friedrich Engels, exprimées dans le Manifeste du parti communiste en 1848, donnent conscience aux ouvriers qu'ensemble ils peuvent lutter pour leurs droits. Ferdinand Lasalle, quoique issu d'une riche famille de commercants, partage les idées de Marx et Engels. Afin de lutter contre les injustices sociales et de défendre les droits de la classe ouvrière, Lasalle fonde le 23 mai 1863 l'Association générale des travailleurs allemands.

Succès, exil, interdiction

Proche des communistes au début, le parti prend ensuite ses distances avec l'idéologie marxiste. Il prend alors le nom de SPD, parti social-démocrate allemand.

Ausstellung Durch Nacht zum Licht Ferdinand Lassalle

Ferdinand Lassalle , le fondateur de l'ancêtre du SPD

«A partir du moment où le mouvement aura 100.000 membres », écrit Lasalle dans le premier programme du parti, « ce sera alors un pouvoir que personne ne pourra ignorer ». Les faits devaient lui donner raison. Rapidement dans l'empire allemand, premier Etat allemand national de 1871 à 1918, le parti ouvrier devient un parti de masse avec un million de membres. Le SPD obtient jusqu'à un tiers des voix lors d'élections. Le succès politique du SPD est tel que le chancelier de l'époque Otto von Bismarck le fait interdire. Douze années durant les sociaux démocrates proches des syndicats sont poursuivis, forcés à l'émigration. Le mouvement a ses martyrs et il en ressort plus fort.

Mais après la Première Guerre Mondiale, en novembre 1918, les années 20 et 30 marquent l'échec de la première période démocratique en Allemagne : celle de la «République de Weimar», de 1918 à 1933. Instabilité politique, faiblesse économique d'un pays accablé par les dettes de guerre, hyperinflation et chômage de masse facilitent l'arrivée au pouvoir du national -socialisme et de son fondateur Adolf Hitler. Douze années de dictature d'un parti unique et des millions de morts dans une Seconde Guerre Mondiale en sont la conséquence.

Willy Brandt bei seiner Vereidigung zum Bundeskanzler

Willy Brandt prête serment en tant que chancelier (1969)

Renaissance du parti après la guerre, en 1945

En 1959, dans le «programme de Godesberg», le SPD corrige ses positions les plus anti-capitalistes, adhère à l'économie sociale de marché, plaide pour de larges droits sociaux. A partir de 1966, le SPD marque l‘Allemagne pour plus d'une décennie avec les chanceliers Willy Brandt et Helmut Schmidt avant que les conservateurs avec Helmut Kohl ne reviennent au pouvoir en 1982.

Ce n'est qu'en 1998 que les sociaux démocrates reprennent la chancellerie avec Gerhard Schröder. Mais avec la crise économique, le chancelier Schröder et son « Agenda 2010 » suppriment de nombreux acquis sociaux; le parti perd alors un grand nombre de membres. Depuis 2005, le SPD est de nouveau dans l'opposition.