1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le soutien russe à la Syrie d'Assad

Les éditorialistes qualifient de "catastrophe humanitaire" les bombardements à Alep et dans d'autres villes visées par l'offensive du régime syrien, appuyée par l'armée de l'air russe.


La FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung cite le président russe: "La catastrophe avec de nombreux blessés et aussi des morts a provoqué le deuil à Moscou". S'agit-il là d'un retournement au Kremlin? Peut -être même d'auto critique? Loin de là !, explique le quotidien de Francfort.

Russland

Le président russe Vladimir Poutine rejette les critiques concernant ses opérations militaires en Syrie

Vladimir Poutine ne parlait pas là des raids aériens de son armée contre l'opposition syrienne - qui ont fait et font encore de nombreuses victimes civiles. Sa compassion se rapportait plutôt à l'accident de chemins de fer lundi en Bavière. Face à la guerre que mène la Russie en Syrie, "ces déclarations de Vladimir Poutine ne sont que du pur cynisme !", s'indigne la FAZ.


Une indignation partagée par le quotidien Rheinische Post : "Si il y avait encore le moindre doute sur les objectifs visés par Vladimir Poutine en Syrie, le terrible destin de la ville d'Alep montre ce que veut vraiment le maître du Kremlin: avec ses bombes, Poutine veut assurer la victoire du dictateur Bachar al Assad.

Syrien Präsident

Le président syrien Bachar al-Assad n'entend pas quitter le pouvoir de sitôt

Simultanément, de grandes parties de la Syrie sont définitivement laissées aux mains de l'Etat Islamique, dont les combattants assistent tranquillement au massacre des habitants d'Alep. En outre, la campagne de Poutine a engendré de nouveaux flux massifs de réfugiés.

Syrische Flüchtlinge an der türkisch-syrischen Grenze

Réfugiés syriens d'Alep à la frontière turque

L'Union européenne exige que la Turquie accueille ces réfugiés, mais veut elle-même renvoyer autant de réfugiés que possible dans la région. Brutalité russe et hypocrisie européenne – c‘est désespérant !" conclut le quotidien de Düsseldorf.

Syrische Flüchtlinge an der türkisch-syrischen Grenze

De nombreux groupes rebelles de tous bords sont actifs en Syrie

La situation en Syrie préoccupe aussi la Süddeutsche Zeitung : "Des dizaines de milliers de civils fuient le pilonnage de l‘armée de l'air russe qui, à force de bombes, ouvre la voie à une soldatesque composée de troupes gouvernementales et d'officiers iraniens, qui commandent des miliciens du Hezbollah libanais et des mercenaires chiites venus d'Irak et d'Afghanistan. La Chancelière Angela Merkel se montre affligée par la souffrance des civils soumis aux bombardements russes. Sans plus. Pourtant la seule chose qui peut stopper l'exode de millions de Syriens serait de les protéger de la violence perpétrée par toutes les parties en conflit, sans disctinction !", souligne le quotidien de Munich...

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !