1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le slogan du jour

Au lendemain de l'attentat de Paris, tous les quotidiens allemands expriment leur consternation, leur indignation et leur solidarité avec leurs confrères qui ont toujours usé de la liberté d'expression.

"L'attentat est une déclaration de guerre au monde libre!" affirme la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung :"L'Etat de droit ne peut tolérer que des individus armés de kalachnikovs et de lance-roquettes anti -chars dictent ce que l'on peut dire, écrire dessiner ou même penser ! Ce serait la fin de toute société libre et ouverte. Il ne faut pas s'étonner si de plus en plus de gens ont une appréhension vis-à-vis de l'Islam, estime l'éditorialiste. Mais la conviction que l‘Islam et les valeurs des démocraties occidentales seraient incompatibles, ne se limite pas seulement au camp des islamistes. Dans de nombreux pays européens existent des mouvances, comme maintenant en Allemagne, Pegida, qui se mobilise contre la prétendue islamisation de l'Occident."

"Cette attaque terroriste menée avec un sang-froid incroyable dans le 11ème arrondissement de Paris- un quartier multi-culturel- a frappé une rédaction digne, dans ses meilleurs moments, de représenter l'héritage de Voltaire. C‘est à dire prête à défendre jusqu'au dernier souffle la liberté de tous les penseurs, écrit le quotidien Die Welt, qui avertit que cette épreuve ne concerne pas seulement le voisin français. Et en signe de solidarité l'éditorialiste conclut en francais: "Je suis Charlie. Nous sommes tous Charlie ."

Solidarität der DW Mitarbeiter - Je suis Charlie NEU II

Les journalistes de la Deutsche Welle solidaires de leurs collègues de "Charlie Hebdo"



„Je suis Charlie“

Ce sont ces trois mots justement qui, en très gros caractères sur fond noir, remplissent toute la Une de la taz, la tageszeitung

L'éditorialiste rappelle que le but de terroristes est toujours de semer la panique et la peur. Une peur qui vise ici la presse. Or, l'absence de peur est la condition sine qua non de la liberté, aussi de la liberté de la presse. La taz rappelle que les journalistes de Charlie Hebdo, dont les locaux avaient déjà été dévastés par un incendie criminel et qui recevaient de nombreuses menaces, avaient malgré tout poursuivi leur travail critique. Un signe de courage, qui force au plus grand respect , souligne la taz en concluant lui aussi: »je suis Charlie !»

Je suis Charlie Axel Springer Gebäude Berlin

"Je suis Charlie" en lettres géantes sur le toit du bâtiment de la maison de la presse Axel Springer à Berlin



„Je suis Charlie“ c'est le slogan du moment pour la Rhein Neckar Zeitung également. Tous devraient scander ce slogan, même les associations musulmanes. Ce slogan est synomyme de la volonté de se battre pour la liberté, de la volonté de faire front à la terreur. Et si ce slogan était scandé assez fort de Paris, en passant par Vienne et Téhéran jusqu'à Jakarta, Sydney, Rio et Washington, alors on aurait déjà marqué des points... écrit le journal.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !