1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le secteur malien de la santé toujours en colère

Le mot d'ordre de grève est maintenu malgré la nomination d'Abdoulaye Idrissa Maïga comme nouveau Premier ministre. Explications d'un syndicaliste.

Écouter l'audio 01:36

'En l'absence de nouvelles propositions, nous maintenons la grève' - MP3-Stereo

Malgré le nouveau gouvernement, les grèves continuent au Mali. Depuis mardi, la nouvelle équipe gouvernementale compte 35 ministres. Les changements les plus notables concernent les ministères de la Santé et de l'Education nationale. Deux secteurs particulièrement touchés par d'importants mouvements de grève. Des débrayages ont lieu depuis le 9 mars, en ce qui concerne les personnels des hôpitaux publics et des centres de santé communautaires dépendant de l'Etat. Les deux principaux syndicats nationaux du secteur de la Santé réclament une augmentation des salaires et l'intégration de travailleurs contractuels dans la fonction publique. Pour une sortie de crise, les deux principales centrales syndicales du pays ont été reçues par le nouveau Premier ministre, sans grands résultats. Djimé Kanté est porte parole du comité syndicale du CHU Gabriel Touré de Bamako et membre de la commission haddock des syndicats grévistes.

Cliquez sur l'image pour l'écouter au micro de Carole Assignon.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !