1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le scandale du dopage du Tour de France frappe l´Allemagne

C´est une Allemagne encore sous le choc des révélations de dopage du mois de mai qui a appris le contrôle positif du cycliste Patrick Sinkewitz, lors du Tour de France. La réaction n´a pas tardée du coté des chaînes de télévision publiques qui diffusent le Tour : l´ARD et la ZDF ont suspendu la retransmission de la Grande Boucle, jusqu´à nouvel ordre. L´affaire a même pris un tournant politique avec la demande de suspension des subventions attribuées á la Fédération allemande de cyclisme.

Patrick Sinkewitz

Patrick Sinkewitz

Après l´affaire Jan Ulrich et les aveux de dopage d´anciens coureurs de la prestigieuse Equipe T-Mobile, l´Allemagne est retombée bien bas avec l´annonce des tests positifs effectués le 8 juin dernier sur Patrick Sinkewitz, un jeune coureur de 26 ans. Cette révélation est d´autant plus symbolique que le cycliste, qui a entre-temps abandonné la course pour cause de blessures, courait sous le maillot T-Mobile et avait, dans un vibrant discours avant le départ du Tour, fait vœu de propreté. Un coup dur pour son coéquipier, Marcus Burghardt :

« Je suis un peu déçu de Patrick, si tout cela se révèle vrai. Si c´est possible, je vais lui passer un coup de fil. Pour moi, c´est tout a fait normal, dans une amitié, que l´on puisse parler de tels sujets. »

Comme Marcus Burghardt, Patrick Sinkewitz était censé incarner le nouveau cyclisme promu par T-Mobile depuis l´été dernier. Christian Frommert, le directeur de la communication de l´équipe ne cache pas sa déception :

« D´un coté, on peut dire que les tests anti-dopages sont plus efficaces. C´est le deuxième cas en quelques semaines. Cela faisait longtemps que personne n´avait été contrôlé positif. Ca c´est une chose. L´autre point, c´est qu´ils ne peuvent pas expulser un coureur au milieu de la course et le rendre responsable de choses pour lesquelles eux-mêmes ne sont pas responsables. »

L´ARD et la ZDF, les chaînes de télévision allemandes qui diffusent le Tour, ont aussitôt mis leur menace à exécution et suspendu la retransmission de la course. Ce geste fort et sans précédent s´est traduit par un écran noir sur les télévisions, puis un changement de programmes. Mais les fans de la Grande Boucle peuvent toutefois continuer de suivre la course sur Eurosport- Allemagne (et sur la chaîne privée Sat.1 qui s´est opportunément engouffrée dans la brèche). L´affaire a même pris un tournant politique puisque la Commission parlementaire des sports a demandé l´arrêt des subventions publiques à la Fédération de cyclisme allemande.

  • Date 19.07.2007
  • Auteur Aline Brachet
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kF
  • Date 19.07.2007
  • Auteur Aline Brachet
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kF