1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Sahel va-t-il manger ses enfants?

Sur ces routes circulaient autrefois les caravanes, les épices, le sel, les biens, les livres... Le Sahel est désormais au centre des trafics de drogue, d’armes et d’êtres humains.

Écouter l'audio 02:05

Le Sahel au coeur des préoccupations

Les routes qui relient la Mauritanie, le Mali, le Niger, l’Algérie et le Tchad ne sont pas nouvelles. Mais désormais, de nombreux trafiquants traversent le désert, profitant de l’incapacité des gouvernements à assurer le contrôle de la zone. Wolf-Christian Paes a travaillé pour l’Allemagne, l’Union européenne et des organismes internationaux au sein de différentes missions de paix et de désarmement. Maintenant, il travaille pour le think tank Bonn International Center for Conversion (BICC), à Bonn: "On a affaire ici à une zone qui est largement non-étatique. L’Etat n’y est pas un acteur positif, c’est-à-dire qu’il n’y prodigue aucun service de sécurité, de santé etc. aux populations. L’Etat est juste un bandit supplémentaire dans la région."

Symbolbild Afrika Sicherheit im Sahel (Pascal Guyot/AFP/Getty Images)

Les armées africaines sont moins équipées pour le Sahel

Se battre pour survivre

Et les populations locales ont dû apprendre à se défendre toute seules. Sani Adamu Mohammed dirige la division pour le contrôle des armes légères de la CEDEAO. Lui aussi confirme l’incapacité des Etats à endiguer les trafics dans le Sahel, faute de pouvoir offrir d’autres perspectives à des populations enclavées, éloignées des capitales: "Les communautés des zones frontalières sont désespérées. Elles sont prêtes à embrasser n’importe quelle activité qui se présente, même illégale."

Mali Menschen Wüste (Getty Images/AFP/P. Desmazes)

Le desert, un territoire vaste et difficile à contrôler

Après la mort de Khadafi

La situation a empiré avec la chute de Mouammar Kadhafi, qui monnayait auparavant un contrôle de la région et, surtout, dont les arsenaux phénoménaux ont été pillés en 2011. Des armes que l’on a retrouvées jusqu’en Somalie et dans les mains de terroristes d’Aqmi, de l’EI ou de Boko Haram. Il y a aussi la drogue. Le Sahel est devenu la plaque tournante du trafic de cocaïne à destination de l’Europe. Le Sahel est aussi un passage pour les migrants illégaux. L’Allemagne a fait de la surveillance des routes migratoires l’une de ses priorités. En plus de sa contribution à l’EUTM au Mali, l’Allemagne est en pourparlers avec l’Erythrée, l’Ethiopie, le Soudan et plusieurs Etats d’Afrique de l’ouest pour endiguer les arrivées de migrants sur son territoire. Wolf-Christian Paes, du BICC : "Passer des accords pour venir en aide aux réfugiés, c’est bien – on sait que les conditions dans lesquelles vivent ces gens sont catastrophiques. Mais ces accords visent aussi à renforcer les contrôles aux frontières et les appareils juridiques."  Et Wolf-Christian Paes de douter de l’intérêt réel des gouvernements africains à stopper l’émigration.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !