1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Sénat congolais amende le projet de loi controversé

En RDC, le Sénat a modifié l'article de la nouvelle loi électorale qui prévoyait l'organisation d'un recensement avant la tenue de la prochaine élection présidentielle. Cet article a déclenché des émeutes dans le pays.

D'après des organisations de défense des droits de l'homme, une quarantaine de personnes seraient mortes dans les violences

D'après des organisations de défense des droits de l'homme, une quarantaine de personnes seraient mortes dans les violences

Les sénateurs congolais ont adopté à l'unanimité des présents un texte modifiant l'article le plus litigieux de ce projet de révision de la loi électorale."Nous avons écouté la rue. C'est pourquoi le vote d'aujourd'hui est un vote historique", a déclaré le président du Sénat, Léon Kenga Wa Dondo, à l'issue du vote des sénateurs. "Les amendements contenus dans cet article sur les données démographiques ne parlent plus de recensement (...) car le recensement aurait peut-être excédé la limite de temps prévue par la constitution", a-t-il dit. Une commission mixte est désormais chargée de fusionner les deux textes avant un vote définitif de la loi qui devrait intervenir d'ici à la fin de la session parlementaire, lundi.

Le pouvoir a joué la montre

La polémique a débuté il y a près d'une semaine. Pour l'universitaire, Musanji Ngalasso-Mwatha, analyste des discours politiques, le pouvoir congolais a cherché à gagner du temps.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l'interview !

Goma, ville de l'Est a aussi enregistré de graves violences

Goma, ville de l'Est a aussi enregistré de graves violences

A Goma, ville de l'est du pays, au moins une personne est morte jeudi durant de nouvelles manifestations. Une reprise de la protestation ce vendredi n'est pas exclue. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé manifestants et forces de l'ordre à éviter toute nouvelle violence et faire preuve du maximum de retenue. La présidente de la Commission de l’Union africaine a également réagi à la tension qui règne en RDC. Nkosazana Dlamini-Zuma a lancé un appel à toutes les parties pour qu’elles fassent preuve de la plus grande retenue et recherchent, par le dialogue, une solution consensuelle à leurs divergences. La présidente de la Commission exprime aussi la disponibilité de l’Union africaine à aider à relever les défis actuels.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !