1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Sénégal, un modèle pour l'Afrique

"Le Sénégal peut être un formidable exemple pour le reste du continent africain". C'est l'avis du président américain Barack Obama qui a salué jeudi le modèle démocratique que représente ce pays.

Barack Obama et Macky Sall

Barack Obama et Macky Sall

Pour cette première étape de sa tournée africaine, le président Obama, qui a rencontré jeudi matin son homologue Macky Sall, a parlé avec lui de renforcement de la coopération bilatérale entre les Etats-Unis et le Sénégal.

Les Etats-Unis et le Sénégal plus proches que jamais, c'est l'image que les présidents des deux pays ont visiblement voulu donner aujourd'hui. Barack Obama qui a annoncé un renforcement de leur coopération dans des secteurs comme l'économie, l'éducation, la santé ou encore la lutte contre le terrorisme, a loué la culture démocratique du Sénégal.

Un agenda bien rempli

Le Sénégal, un modèle pour d'autre pays africains, Barack Obama y croit. Alors que la Cour suprême américaine a pris hier une décision en faveur du mariage gay aux Etats-Unis, le président américain qui estime que tout le monde doit avoir les mêmes droits en a profité pour se prononcer sur la question. Il faut dire qu'en Afrique l'homosexualité est généralement mal perçue. En ce qui concerne le Sénégal, le président Macky Sall a été clair, son pays n'est pas prêt à dépénaliser l'homosexualité.

Le président Barack Obama et son épouse Michelle Obama

Le président Barack Obama et son épouse Michelle Obama

Mis à part cette divergence de points de vue sur l'homosexualité, les deux chefs s'accordent de toute évidence sur bon nombre de sujets, notamment ceux ayant trait à la démocratie et la bonne gouvernance. A Dakar, Barack Obama a par ailleurs rendu hommage à l'ex-président sud-africain Nelson Mandela hospitalisé depuis trois semaines à Pretoria.

Outre cette rencontre avec le président sénégalais, une autre avec les juges de la Cour suprême du Sénégal était également inscrite au programme de Barack Obama, ainsi qu'une visite à la Maison des esclaves de l'île de Gorée.

Cette visite de Barack Obama fait sans équivoque la fierté des Sénégalais mais aussi de la classe dirigeante, le président Macky Sall en tête. Il s'agit en effet d'une victoire diplomatique pour le chef d'Etat sénégalais et son gouvernement. Et pour cause, le président américain en rencontrant son homologue vient parler, certes, de coopération économique mais aussi de coopération militaire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Mais avant tout, en se rendant au Sénégal, Barack Obama montre l'approbation et l'appui des Etats-Unis à la forme de gouvernance pratiquée dans le pays. Un pays qui n'a pas connu de coup d'Etat militaire et qui s'investit aujourd'hui dans la lutte contre l'impunité en menant des enquêtes sur les biens mal acquis.

Quelques petits inconvénients

Cette visite de Barack Obama est donc importante pour le Sénégal. Si beaucoup de Sénégalais apprécient, il faut toutefois dire que pour son arrivée un dispositif sécuritaire très strict a été mis en place. Ce qui cause quelques désagréments, comme le précise Ousseynou Ndiaye, ancien éditorialiste de la chaîne de télévision sénégalaise Canal info :

« Hier à l'aéroport il y avait des mesures strictes. Il n'y a pas eu d'atterrissage ni de décollage au moment de l'arrivée d'Obama. Sur certains axes où il y a certains membres de sa délégation, la circulation est réduite au maximum. Il y a des gens qui disent qu'ils sont très contents d'accueillir la première puissance du monde, mais il y en a d'autres qui disent que cela cause des désagréments parce que tout simplement ils n'ont pas pu travailler. C'est le cas des chauffeurs de taxi, des marchands, de ceux qui d'habitude fréquentent des lieux qui sont maintenant inaccessibles. Il y a des gens qui n'ont pas pu aller au bureau parce que leurs bureaux se trouvent aux alentours du palais présidentiel ou des locaux où sont logés des membres de la délégation américaine. »

On peut donc constater que cette visite de Barack Obama bouleverse le quotidien de certains Sénégalais. Après le Sénégal, le président américain est attendu en Afrique du Sud puis en Tanzanie.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !