1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Le rideau retombe sur les Ours

La 63ème édition de la Berlinale s’est terminée samedi. Le directeur du festival international du film de Berlin avait insisté sur les nombreux films d’Europe de l’Est. Et ce sont eux qui ont été récompensés par le jury.

Calin Peter Netzer avec son Ours d'or, le 16 février à Berlin (REUTERS/Fabrizio Bensch)

Calin Peter Netzer avec son Ours d'or, le 16 février à Berlin

Pour la première fois dans l’histoire de la Berlinale, c’est un film roumain qui obtient la plus haute récompense, l’Ours d’or : « Child’s pose » du réalisateur Calin Peter Netzer met en scène les relations complexes entre une mère et son fils, qui a tué le fils de villageois dans un accident de la route, le tout sur fond d’injustices sociales et de corruption.

Très ému lors de la remise du prix, Calin Peter Netzer a lancé un appel aux hommes politiques de son pays, qui devraient selon lui mesurer l’importance des films pour l’image de la Roumanie dans le monde.

An Episode in the Life of an Iron Picker Epizoda u zivotu beraca zeljeza **** Die Nutzungsrechte der aktuellen Filmfotos gelten ausschließlich für die Festivalberichterstattung 2013 *** Für eine Verwendung nach dem 15. März des jeweiligen Festivaljahrgangs müssen die Rechte vom jeweiligen Rechteinhaber eingeholt werden. Bei der Verwendung von Fotos in Sozialen Netzwerken ist darauf zu achten, ob das entsprechende Material vom Rechteinhaber für diesen Verwendungszweck freigegeben wurde. Epizoda u zivotu beraca zeljeza | An Episode in the Life of an Iron Picker Land: BIH/FRA/SVN 2013 Regie: Danis Tanović Bildbeschreibung: Sektion: Wettbewerb Datei: 20138127_1.jpg

Image extraite de « An episode in the life of an Iron Picker », Ours d'argent

Ours d'argent pour la Bosnie
L’Ours d’argent, Grand prix du Jury, a quant à lui été décerné à « An episode in the life of an Iron Picker » du réalisateur bosnien Danis Tanovic. Tourné avec des acteurs non professionnels qui interprètent leur propre rôle – dont Nazif Mujic qui a obtenu le prix du meilleur acteur – le film raconte l’histoire vraie d’un couple de Roms. N’ayant pas de couverture sociale, la mère ne peut pas se faire soigner à l’hôpital et elle frôle la mort de très près. Comme il l’a souligné, Danis Tanovic a voulu attirer l’attention des spectateurs sur la manière dont est traitée la communauté rom en Bosnie.

La présence africaine était très mince cette année, mais le jury a accordé une mention spéciale à « La bataille de Tabato » tournée en Guinée-Bissau. Un père rentre d’Europe pour assister au mariage de sa fille, et le retour au pays fait ressurgir en lui tous les traumatismes liés à la guerre civile.

Jury members Andreas Dresen, Shirin Neshat, Susanne Bier, Tim Robbins, Ellen Kuras, Athina Rachel Tsangari and president Wong Kar Wai (L-R) arrive for the screening of the movie Side Effects at the 63rd Berlinale International Film Festival in Berlin February 12, 2013. REUTERS/Thomas Peter (GERMANY - Tags: ENTERTAINMENT)

Les membres du jury de l'édition 2013

Hommage à l'Iranien Panahi

Fidèle à sa réputation de festival engagé, la Berlinale a également attribué l’Ours d’argent du meilleur scénario à Jafar Panahi pour son film « Pardé ». Le réalisateur iranien a été condamné en 2010 par le régime du président Mahmoud Ahmadinejad : pendant 20 ans, il n’a plus le droit de tourner de films ni de quitter le pays. « Pardé » a donc été réalisé clandestinement. Et lors de sa projection à Berlin, des statuettes en carton à son effigie avaient été installées tout autour du palais du festival.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !