Le retour du nucléaire | Europe | DW | 26.02.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Le retour du nucléaire

Produire de l’électricité… mais comment? Les menaces sur le climat, mais aussi la crise du gaz en Russie amènent de nombreux pays à revoir leur politique énergétique - en incluant le nucléaire dans leurs prévisions...

The pool storage area where spent nuclear fuel tanks are unloaded in baskets, and placed under 4 meters of water to lower their temperature, as part of the treatment of nuclear waste, is seen at the Areva Nuclear Plant of La Hague, near Cherbourg, western France, Tuesday, Dec. 18, 2007. Silent and sealed in steel cylinders thrust underground, 15 years worth of high-level nuclear waste from the world's most nuclear-energized nation lie in wait beneath a jutting tip of Normandy. (AP Photo/Francois Mori)***Zu Noll, Der fliegende Atomhändler - Sarkozy will Frankreichs Atomtechnologie weltweit vermarkten***

Le coeur d'une centrale nucléaire

Un débat explosif

Polizisten stehen bereit um am Montag, 10. November 2008, eine Sitzblockade vor dem Tor des Zwischenlagers Gorleben zu raeumen. Elf Castorbehaelter aus der franzoesischen Wiederaufbereitungsanlage La Hague sollen sollen im Laufe des Tages in dem atomaren Zwischenlager eintreffen. (AP Photo/Axel Heimken) ----Policemen are ready to carry away anti nuclear demonstrators from a blockade in front the nuclear depot in Gorleben, northern Germany, Monday, Nov.10, 2008. A transport of nuclear waste from the French reprocessing plant in La Hague shall arrive at the German nuclear depot in Gorleben in the afternoon.(AP Photo/Axel Heimken)

Des militants résolus: les anti-nucléaire allemands

En Allemagne les centrales nucléaires fournissent près du quart de l’approvisionnement en électricité de l’Allemagne. D’ici 2020, cette part doit tendre vers ... zéro, c’est ce qu’avait décidé le gouvernement Schröder en juin 2000. Mais un changement de majorité aux législatives de septembre prochain pourrait remettre en cause cet accord: les exploitants de centrales espèrent obtenir un rallongement de l’exploitation des centrales. Menaces sur le climat par les rejets de CO 2 et dépendance vis-à-vis des importations de gaz russe, autant d’arguments tout trouvés. Du coup les anti-nucléaires, très bien organisés en Allemagne, se préparent eux aussi à la bataille. Reportage de Sophie grenery.

La tentation du nucléaire

Blick in die Reaktorhalle des Atomkraftwerks Forsmark in Südschweden. Das Kraftwerk verfügt über drei Leichtwasserreaktoren mit einer Gesamtleistung von 3090 Megawatt.

Le réacteur de Forsmark en Suède: il produit 3090 megawatts. Peut-on y renoncer?

En Suéde aussi les centrales devaient disparaître d’ici 2010. C’était en tous cas ce que les Suédois avaient décidé par référendum en 1980. A cette époque la Suède était à l’avant-garde du mouvement anti-nucléaire en Europe. Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Et même si la question revient fréquemment à l’ordre du jour, l’opposition au nucléaire s’est effilochée.

Résultat : le 5 février, le gouvernement de centre-droite, a annoncé sa décision jugée « historique » par le premier ministre Fredrik Reinfeld : le royaume scandinave abandonne le moratoire sur la construction de nouvelles centrales, jusqu’à nouvel ordre. Comment expliquer ce revirement ? Correspondance de Anne Françoise Hivert

Retour du nucléaire?

La Slovaquie a été l'un des pays de l'UE les plus durement touchés par

la crise du gaz. Le pays est entièrement dépendant de la Russie et a dû être dépanné par son voisin tchèque pendant le conflit gazier entre la Russie et l'Ukraine. Le gaz russe servant dans ce pays non seulement au chauffage mais aussi á la production d’électricité. Bratislava, du coup, songe sérieusement augmenter sa production nucléaire, en partie arrêtée car non conforme aux normes européennes. Un sujet signé Alexis Rosenzweig.

Une émission présentée par Elisabeth Cadot