1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Sport

Le rapport qui accable la FIFA

La parution du rapport Garcia avait été refusée fin 2014 par l'ancien président de la FIFA, Joseph Blatter. Une enquête sur les attributions des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar.

Le quotidien allemand Bild, qui affirme être en possession du fameux rapport Garcia, a décidé à partir d'aujourd'hui d'en publier des extraits. Rédigé en 2014, ce rapport de plus de 400 pages l'ex-procureur américain mandaté par la FIFA elle-même n'avait pas été publié suite au refus de Joseph Blatter, à l'époque président de l'instance dirigeante du football mondial. Michael Garcia avait claqué la porte, estimant aussi que la lecture de son rapport par l'instance dirigeante avait été partielle et partiale.

De grosses sommes d'argent en jeu

Ce rapport est une enquête sur les attributions des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar, attributions qui avaient été effectuées en 2010. Et selon le quotidien allemand Bild, ce rapport rélève (entre autres) qu' "un ancien membre exécutif a félicité des membres de la Fédération qatarie et les a remerciés par mail pour un virement de plusieurs centaines de milliers d'euros" juste après l'attribution de la compétition au Qatar.

Par ailleurs, "deux millions de dollars de provenance inconnue ont en outre atterri sur le livret d'épargne de la fille de 10 ans d'un membre de la FIFA", poursuit Bild. Le quotidien allemand qui ajoute que "trois membres exécutifs de la FIFA disposant d'un droit de vote sont allés à une fête à Rio dans un jet privé de la Fédération qatarie de foot avant le vote pour l'attribution de la compétition".

La commission d'éthique était opposée à une parution

A l'époque, le rapport Garcia n'avait pas été publié, tout simplement parce que la chambre de jugement de la commission d'éthique de la Fifa a certes noté des comportements suspects, mais pas de nature à remettre en cause l'attribution des deux tournois. En outre, le Suisse Cornel Borbély et l'Allemand Hans-Joachim Eckert, qui dirigeaient la commission, se sont toujours opposés à la publication complète du rapport Garcia, celle-ci n'étant pas juridiquement possible, ni même souhaitable, dans la mesure où des procédures sont encore en cours concernant des personnes visées par le rapport. La FIFA, elle, n'a pas souhaité réagir à chaud à ces publications.

Le Zimbabwe bien parti

Hier soir, on jouait la suite et la fin de la première journée de la phase de poules de la COSAFA Cup, une Coupe d'Afrique regroupant des nations de la partie australe du continent et dont la 17ème édition se dispute actuellement en Afrique du Sud. Suite à sa large victoire 4-0 sur le Mozambique, le Zimbabwe prend la tête du groupe B, devant Madagascar, qui s'est imposé 2-0 face au Seychelles. Place aujourd'hui à la deuxième journée dans le groupe A, avec Malawi contre Maurice, suivi de Tanzanie-Angola.