Le rapport Goldstone à Genève | International | DW | 29.09.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le rapport Goldstone à Genève

Le rapport Goldstone qui dénonce des crimes de guerre commis par des Israéliens et des Palestiniens pendant la guerre de Gaza, est actuellement présenté devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

default

Le juge Richard Goldstone qui a dirigé les travaux de la commission

Juste après la parution du rapport il y a deux semaines, le gouvernement israélien avait déclenché ce que les journaux appellent "l'opération anti-Goldstone". L'objectif : empêcher que les conclusions de la commission ne parviennent jusqu'au Conseil de sécurité de l'ONU.

Benjamin Netanjahu 2009

Benjamin Netanyahu a lancé l'opération anti-Goldstone

Le premier ministre Benjamin Netanyahu :

« Je vais discuter avec les plus hauts dirigeants politiques de la communauté internationale. Je vais leur rappeler qu'ils affirment nous soutenir dans notre droit à l'autodéfense. Que l'on doit prendre des risques pour aboutir à la paix et que dans ce cas-là, ils respectent notre droit. Qu'ils disent tout cela maintenant et pas après le prochain accord! Qu'ils condamnent ce rapport et fassent en sorte d'en freiner les conséquences, maintenant! »

Le rapport Goldstone dénonce par ailleurs les crimes de guerre commis par le Hamas.

Gaza Angriff Israel

Une famille palestinienne victime de l'offensive israélienne à Gaza

Hamdi Shaqqura est porte-parole du centre palestinien pour les droits de l'homme à Gaza:

« J'ai parlé avec quelques-uns des députés du Hamas. Eux aussi, ils sont bien conscients du fait que des attaques de civils avec des roquettes palestiniennes nuisent à la cause nationale dans son ensemble. »

La cause palestinienne serait donc en danger, mais aussi et surtout le processus de paix.

Barack Obama trifft auf Benjamin Netanyahu und Mahmoud Abbas

Benjamin Netanyahu et Mahmoud Abbas réunis par le président américain

Le président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas a menacé de saisir la Cour Pénale Internationale de la Haye pour qu'elle enquête sur les crimes dénoncés dans le rapport Goldstone. La réaction d'Israël ne s'est pas fait attendre : le gouvernement prévoit des sanctions matérielles envers les Palestiniens, et notamment le blocage de la licence d'un second réseau téléphonique en Cisjordanie.

On est donc loin d'une reprise des pourparlers malgré les efforts des Etats-Unis. La tournée dans la région de George Mitchell, l'émissaire spécial, n'a rien donné. Quant à la rencontre entre Benjamin Netanyahu et Mahmoud Abbas orchestrée par le président américain Barack Obama la semaine dernière en marge de l'assemblée des Nations Unies, elle était avant tout symbolique.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !