1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le référendum kurde en Irak inquiète les journaux allemands

Le référendum de la province kurde irakienne prévu lundi prochain est en Une de nombreux journaux allemands ce mardi. Ils craignent un conflit armé et reviennent sur les inquiétudes sur place et dans le monde occidental.

"La bataille quant à un Etat Kurde s'envenime", s'inquiètela Süddeutsche Zeintungen première page de son édition papier ce mardi. La raison c'est le conflit entre l'Etat central irakien et la province autonome kurde du pays dont la Frankfurter Allgemeine Zeitung nous rappelle le contexte. La province kurde prévoit donc un référendum pour la création d'un état indépendant lundi prochain, le 25 septembre. Mais ce lundi 18 "le plus haut tribunal irakien a bloqué le processus". Il veut vérifier la constitutionnalité de celui-ci.  "Sauf que le gouvernement régional de la province reste droit dans ses bottes, il ne veut rien changer, il sait qu'il a une bonne partie du peuple derrière lui", explique la Süddeutsche Zeitung.

Alors est-ce une guerre des mots ? Un moyen de pression politique ? Non, on "pourrait carrément s'engager dans un conflit armée", estime la Süddeutsche Zeitung. D'ailleurs "les manœuvres militaires ont débuté", raconte Die Zeit, qui nous montre une photo de chars turques à la frontière entre l'Irak et la Turquie sur son site internet. Illustration de la complexité du dossier qui fait réagir sur toute la planète. Il y d'une part les occidentaux "qui craignent d'être déstabilisé sur place dans la bataille engagée contre le groupe Etat Islamique", explique la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Et puis il y a la Turquie ou l'Iran qui craignent les volontés d'indépendances aussi de leurs minorités kurdes. Tous les ingrédients pour envenimer la situation sont réunis. "Mais pour gagner leur indépendance beaucoup de Kurdes sont prêts à passer au dessus de ça ", conclut la Süddeutsche Zeitung.

 

"L’ONU plus importante que jamais"

Dans la presse allemande aujourd'hui il est aussi question de l'ONU et des réformes voulues par le président américain Donald Trump. Toute la presse rappelle ses propos tenus pendant la campagne présidentielle américaine, à commencer par la Süddeutsche Zeitung. "L'ONU est un club où les gens passent du bon temps et boivent des cocktails", avait dit l'ancien candidat et désormais président américain.

Des mots prononcés avec " arrogance et manque de connaissance", commente la Tageszeitung. "En plus il donne des arguments erronés", se fâche presque le journal. "Les Etats-Unis ne supportent pas un coût disproportionné par rapport aux autres contributeurs de l'ONU". "Mais Trump réagit en homme d'affaire", explique le Focus Online. "Et ses critiques sont aussi un moyen d'asseoir sa politique nationale et de défendre le principe de l'Etat nation", confie un membre de la Maison Blanche. Alors certes, "l'ONU a besoin de réformes", dit la Süddeutsche Zeitung. "Le conseil de sécurité créé il y a 70 ans doit plus refléter le monde actuel, donner toute sa place à l'Afrique ou à l'Inde". Mais le journal rappelle que l'organisation est à l'origine de nombreux traités de non prolifération des armes ou de négociations anciennes et actuelles pour éviter des conflits.

"L'ONU est tout sauf parfaite. Mais dans un monde en désordre, elle est plus importante que jamais", conclut le journal qui semble douter de la bonne volonté réformatrice du président américain.

Liens

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !