1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le Qatar, pays pollueur, accueille la conférence sur le climat

La 18ème conférence Internationale sur le climat s'ouvre lundi au Qatar, paradoxalement cette nation du Golfe est loin d'être exemplaire en matière de protection de l'environnement.

Malgré les gros moyens, entre autres financiers déployés pour l'organisation de cette conférence sur le changement climatique, le Qatar est loin de faire partie des pays engagés dans le combat contre les effets du changement climatique.

Erdölverarbeitung in Katar

Le Qatar est l'un des pays les plus pollueurs

Le pays du Golfe est connu pour son très fort taux d'émissions de CO2, ce qui s'explique notamment par le mode de vie dans une région où il fait généralement 50 degrés en été. Wael Hmaidan, Directeur de climate action Network, un réseau d'associations de protection de l'environnement basé au Liban :

« Il n'y a pas de transports publics. Le climat est très hostile, il y a donc l'air conditionné partout. C'est une combinaison de plusieurs choses : beaucoup d'argent, peu de considération pour les problématiques environnementales, le changement climatique et le besoin d'y remédier, face à son évolution rapide. »

Mais alors pourquoi confier l´organisation d´un tel événement au Qatar, mauvais élève en matière de réduction des gaz à effets de serre ? Les éclairages de Sven Hamerling, porte parole de l’organisation de protection de l’environnement "Germanwatch".

« Au début, quand la décision sur le choix du Qatar est tombée, il y avait deux points de vue : soit on avait peur qu'un pays pétrolier fasse échouer les négociations, soit on espérait que cela pourrait vraiment contribuer à des changements dans la région et que le Qatar, face à l'organisation d'une grande conférence internationale, serait motivé pour contribuer à son succès. »

Qatar National Convention Centre in Doha Katar

Centre National de conférence du Qatar à Doha

L'aspect financier est l'autre centre d'intérêt pour le pays hôte de ladite conférence. A côté du fait d'être considéré comme un pays qui compte dans l'arène internationale quand on organise ce genre d'évènement, le Qatar devrait vraisemblablement s'en sortir avec beaucoup d'argent, vu qu'il est un exportateur de gaz naturel. Plus il y a d'actions en faveur du climat, plus le prix du gaz naturel est susceptible d'augmenter.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !